Au Luxembourg – L'alerte enlèvement devient opérationnelle

Publié

Au LuxembourgL'alerte enlèvement devient opérationnelle

LUXEMBOURG - Le Luxembourg a officiellement lancé, ce jeudi, le système «AMBER Alert», un dispositif destiné à retrouver des mineurs disparus.

Le système d'alerte et de recherche d'enfants disparus est désormais actif au Luxembourg.

Le système d'alerte et de recherche d'enfants disparus est désormais actif au Luxembourg.

Editpress

Dès ce jeudi, vous êtes susceptibles d'être mis à contribution pour retrouver un enfant qui aurait disparu au Luxembourg. Le dispositif «AMBERT alert» a été officiellement lancé en présence du ministre de la Justice, Félix Braz, et de la secrétaire d'État à la Sécurité intérieure, Francine Closener. Déjà utilisé à l'étranger, notamment dans les pays voisins du Luxembourg, ce système permet d'adresser rapidement un avis de disparition à l'ensemble de la population via les médias, les réseaux sociaux, les SMS, ou encore les panneaux d'affichage dans les gares, sur les autoroutes et dans d'autres endroits publics.

Concrètement, l'alerte sera activée sur décision du parquet selon les informations récoltées par la police. Le dispositif sera mis en place uniquement en cas de suspicion de rapt (sauf cas d'enlèvement parental) ou si les autorités pensent que le mineur se trouve dans une situation de danger sérieux et imminent. En règle générale, il ne concerne donc pas les jeunes fugueurs. Une fois l'enfant retrouvé, les données seront effacées pour des raisons d'anonymat.

Heureusement, au Grand-Duché, le dispositif ne devrait pas être souvent mis en place. «On comptabilise le nombre de disparitions d'enfants, qui nécessiterait de mobiliser le public pour les recherches, à moins d'une tous les cinq ans», avait détaillé Félix Braz lors de la signature de l'accord sur le dispositif fin janvier. Malgré tout, les premières heures qui suivent une disparition sont cruciales pour retrouver un enfant, d'où l'importance d'informer rapidement. Aux Pays-Bas, où le système est en place depuis 2008, on estime que 88% de la population est informée d'une AMBER alert en quelques minutes.

(jd/L'essentiel)

Ton opinion