Match amical – L'Allemagne et les Pays-Bas dos à dos

Publié

Match amicalL'Allemagne et les Pays-Bas dos à dos

Les deux équipes, diminuées par une avalanche de forfaits, se sont quittées à égalité (0-0) au terme d'une rencontre peu enthousiasmante, mercredi soir, à Amsterdam.

Les deux sélectionneurs pourront légitiment faire valoir l'excuse du calendrier surchargé.

Les deux sélectionneurs pourront légitiment faire valoir l'excuse du calendrier surchargé.

DR

Le match s'est disputé au petit trot entre des Oranje encore en phase de reconstruction après un Euro-2012 désastreux et une Mannschaft toujours sonnée par l'ahurissant 4-4 concédé le mois dernier à la Suède. Les deux sélectionneurs pourront légitiment faire valoir l'excuse du calendrier surchargé et de l'absence de nombreux titulaires. Louis van Gaal et Joachim Löw s'étaient arraché les cheveux pour constituer leur onze.

Manquaient à l'appel côté néerlandais le capitaine Wesley Sneijder, son «second» Kevin Strootman, le buteur en forme Robin van Persie, le gardien Maarten Stekelenburg ainsi que les attaquants qui montent, Jeremain Lens et Luciano Narsingh. Tous (officiellement) blessés, à des degrés divers... La liste des absents était tout aussi impressionnante dans le camp adverse: aux blessés de longue date, Holger Badstuber et Sami Khedira, s'ajoutaient Mezut Ozil, Miroslav Klose, Toni Kroos, Jérôme Boateng, Marcel Schmelzer et Bastian Schweinsteiger, brillaient par leur absence.

Un jeu stéréotypé

Van Gaal, qui avait succédé l'été dernier à Bert van Marwijk, après le fiasco de l'Euro-2012, cherche toujours un match référence dans son travail de reconstruction. Et il y a du travail... Car si les Pays-Bas sont en tête - avec le maximum des points - de leur groupe qualificatif pour le Mondial-2014, l'équipe n'a plus l'aisance de la formation finaliste de la dernière Coupe du monde. La défense reste peu convaincante.

Et mercredi, le jeu offensif était tellement stéréotypé qu'il n'a que rarement mis l'arrière-garde adverse en difficulté. Les Allemands ont été les plus entreprenants en première période, prenant régulièrement de vitesse un axe central néerlandais Vlaar-Heitinga bien emprunté. Mais si Mario Götze (21e), Marco Reus (39e) et Ilkay Gündogan (45e) ont eu le but au bout du pied, ils n'ont toutefois pas trompé un très bon Kenneth Vermeer.

(L'essentiel Online/AFP)

Résultats des matchs amicaux

Luxembourg-Écosse 1-2

Pays-Bas-Allemagne 0-0

Gabon-Portugal 2-2

Italie-France 1-2

Russie-États-Unis 2-2

Bulgarie-Ukraine0-1

Rép. tchèque-Slovaquie 3-0

Algérie-Bosnie 0-1

Arabie saoudite-Argentine 0-0

Tunisie-Suisse 1-2

Israël-Belarus 1-2

Chili-Serbie 1-3

Maroc-Togo 0-1

Roumanie-Belgique 2-1

Turquie-Danemark 1-1

Autriche-Côte d'Ivoire 0-3

Hongrie-Norvège 0-2

Suède-Angleterre 4-2

Albanie-Cameroun 0-0

Pologne-Uruguay 1-3

Irlande-Grèce 0-1

Ton opinion