Métaux rentables – L'aluminium vaut 2 000 euros la tonne
Publié

Métaux rentablesL'aluminium vaut 2 000 euros la tonne

Pour la première fois depuis mars 2013, le métal blanc a passé la barre des 2 000 dollars la tonne à Londres. Un mouvement principalement attribuable au retour des investisseurs financiers.

L'aluminium vaut 2 000 dollars la tonne pour la première fois depuis mars 2013.

L'aluminium vaut 2 000 dollars la tonne pour la première fois depuis mars 2013.

AFP

Vers 16h, l'aluminium a atteint 2 015 dollars la tonne sur le London Metal Exchange (LME), son plus haut niveau depuis le 28 février 2013. Le cours du métal blanc reste toutefois inférieur de 40% à son pic historique atteint à l'été 2008 (à 3 380 dollars la tonne). «Le facteur principal de ce mouvement semble être le renouveau d'intérêt des fonds pour les métaux industriels», explique Colin Hamilton, directeur de la recherche sur les matières premières chez Macquarie. «La communauté d'investisseurs CTA (fonds quantitatifs qui cherchent à détecter et suivre les tendances sur les marchés) a massivement acheté de l'aluminium au cours des deux dernières semaines, donc c'est essentiellement un mouvement alimenté par des facteurs techniques, qui a peu de lien avec ce qui se passe dans les entrepôts du LME ou avec les fondamentaux du marché», détaille David Wilson, directeur de la recherche sur les métaux chez Citi.

Les stocks d'aluminium dans le réseau d'entrepôts agréés par le LME sont passés sous la barre des 5 millions de tonnes pour la première fois depuis septembre 2012, la semaine dernière. Mais cette baisse des stocks est un "phénomène temporaire" et géographiquement circonscrit à l'Amérique du Nord, le marché mondial de l'aluminium restant en excédent d'offre, indique Caroline Bain, économiste spécialiste des matières premières au cabinet Capital Economics. «Nous avons toujours prévu une reprise du prix de l'aluminium puisque nous sommes très optimistes sur les perspectives de demande pour ce métal. Toutefois, il est difficile d'envisager une très forte hausse du prix, étant donné tous les stocks qui doivent encore être écoulés», ajoute-t-elle.

D'énormes stocks d'aluminium se sont constitués juste après la crise financière à l'automne 2008, tout d'abord en raison du ralentissement de l'économie mondiale (l'aluminium est, après le fer, le métal le plus employé dans l'industrie) puis parce que ce stockage a permis de juteux profits.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion