Diana Krall – L'ambassadrice sexy et glamour du swing
Publié

Diana KrallL'ambassadrice sexy et glamour du swing

Trois ans après son dernier passage, la chanteuse et pianiste

canadienne sera sur la

scène de la Philharmonie.

Si certains doivent encore être convaincus que le jazz n'est pas une musique passéiste, les chanteuses apparues ces dernières années sur le devant de la scène s'en chargent. Car si beaucoup de musiciens s'emploient à renouveler le genre de l'intérieur, souvent dans l'ombre, une nouvelle vague de chanteuses, de Diana Krall à Norah Jones, aussi charmantes que talentueuses, attire sur elles tous les projecteurs.

Séduisante, sensuelle et sombre à la fois, c'est d'abord par l'intermédiaire de sa voix que la Canadienne, qui a débuté le piano à l'âge de 4 ans, a conquis son public.

Au milieu des années 90, sa carrière prend son envol. Depuis «When I Look In Your Eyes», avec des reprises de «The Look Of Love» ou «Cry Me A River», chacun de ses albums se traduit par un succès. Sur «Glad Rag Doll», son dernier opus, Diana Krall revisite des titres des années 20 et 30 à sa sauce, son interprétation leur conférant un caractère intemporel. Démonstration ce soir, sur la scène de la Philharmonie.

Cédric Botzung

Diana Krall, dimanche, 20 h, à la Philharmonie, à Luxembourg-Ville. Concert complet.

Ton opinion