Scandale de corruption – L'ancienne présidente de Corée du Sud arrêtée
Publié

Scandale de corruptionL'ancienne présidente de Corée du Sud arrêtée

Park Geun-Hye a été interpellée jeudi dans le cadre de l'enquête sur un scandale de corruption qui secoue son pays depuis plusieurs mois et l'a contraint à quitter ses fonctions.

Park Geun-Hye vit une véritable descente aux enfers.

Park Geun-Hye vit une véritable descente aux enfers.

AFP/ed Jones

L’ancienne présidente sud-coréenne Park Geun-Hye a été arrêté jeudi dans le scandale de corruption qui a précipité sa destitution, après avoir comparu pendant neuf heures devant un tribunal de Séoul. Elle a été conduite dans un centre de détention près de Séoul. Elle est notamment accusée d'avoir reçu des pots-de-vin.

Le tribunal central de Séoul a émis un mandat d’arrêt contre l’ex-présidente pour corruption et abus de pouvoir et pour avoir livré des secrets gouvernementaux. «Il est justifié et nécessaire d’arrêter Mme Park, étant donné que des accusations clés sont étayées et qu’existe le risque de destruction de preuves», a expliqué le tribunal. Cette arrestation et ce placement en détention provisoire sont une étape de plus dans la disgrâce de l'ancienne dirigeante.

Cette descente aux enfers a pris un nouveau tournant en milieu d’année dernière avec les révélations sur les agissements de son amie Choi Soon-Sil, une sorte de confidente qui n’occupait aucune fonction officielle. Cette dernière est actuellement en procès, notamment pour avoir profité de sa proximité avec la présidente afin de soutirer des millions de dollars à des conglomérats sud-coréens. Park Geun-Hye avait été destituée le 10 mars dernier par la Cour constitutionnelle.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion