Emploi au Luxembourg: L'apprentissage transfrontalier a le vent en poupe

Publié

Emploi au LuxembourgL'apprentissage transfrontalier a le vent en poupe

LUXEMBOURG - Au fil des ans, le nombre de contrats d'apprentissage transfrontalier ne cesse d'augmenter.

par
Marion Mellinger
De nombreux futurs opticiens apprennent le métier au Grand-Duché grâce à leur contrat d'apprentissage transfrontalier.

De nombreux futurs opticiens apprennent le métier au Grand-Duché grâce à leur contrat d'apprentissage transfrontalier.

Ces dernières années, le nombre de placements en apprentissage transfrontalier n'a cessé d'augmenter, passant de 34 en 2011 à 98 en 2021, selon les chiffres de l'Adem. La même tendance s'observe du côté du nombre de postes d'apprentissage transfrontalier déclarés.

«La Grande Région offre des possibilités d'apprentissage énormes, tant pour les candidats que pour les sociétés luxembourgeoises. L'alternance est le meilleur remède contre le chômage des jeunes. De plus en plus de sociétés recherchent ce genre de profil», explique Daniel Schroeder, conseiller à l'apprentissage pour la Chambre des métiers, la Chambre des salariés et le ministère de l'Éducation nationale. En règle générale, «pour qu'un contrat d'apprentissage transfrontalier puisse être conclu, il faut que la formation ne soit pas déjà dispensée au Luxembourg», précise-t-il.

Les métiers pour lesquels de nombreux contrats d'apprentissage transfrontalier sont conclus sont «opticien, chauffagiste et installateur sanitaire, concepteur de système, technicien en événementiel, mais également les métiers dans le bâtiment comme le gros œuvre et le bois», liste Daniel Schroeder. Comme pour tout apprentissage, la période pour conclure les contrats d'apprentissage transfrontalier s'étend de ce vendredi au 31 octobre.

Ton opinion

0 commentaires