Tennis – «L'arbitre m'a dit: "Ce n'est pas ton esclave"»
Publié

Tennis«L'arbitre m'a dit: "Ce n'est pas ton esclave"»

Elliot Benchetrit, qui avait demandé à une ramasseuse de balles d'éplucher sa banane, a réagi à la polémique qu'il a provoquée.

Youtube

Sorti des qualifications de l'Open d'Australie, Elliot Benchetrit n'a pas existé, mardi, au 1er tour, sèchement battu par le Japonais Yuichi Sugita (ATP 91) 6-2, 6-0, 6-3. Le Français de 21 ans avait provoqué une polémique sur les réseaux sociaux, ce week-end, en demandant à une ramasseuse de balles de lui éplucher sa banane. Une requête surprenante qui n'avait pas été du goût de l'arbitre, John Blom, auteur d'un recadrage envers le Niçois.

Interrogé par notre confrère de L’Équipe Quentin Moynet, sur les propos du directeur de jeu à son encontre, le 231e joueur mondial a donné sa version. «J'avais mis de la poudre sur les mains pour arrêter de transpirer. Les bananes sont vachement dures à ouvrir ici parce qu'il n'y a pas la tige, s'est-il justifié. Je demande gentiment à la ramasseuse qui m'avait déjà ouvert une banane au début du match. L'arbitre s'est interposé à ce moment-là et m'a dit "ce n'est pas ton esclave, tu n'as pas à lui demander ça". Il a dit esclave! (...)».

La scène, qui a provoqué la polémique sur les réseaux sociaux et entraîné une réaction fruitée de l'ex-championne Martina Navratilova, a rendu Elliot Benchetrit célèbre, l'espace de quelques jours en Australie. C'est en tous les cas comme cela qu'il a pris la chose. «Je suis d'avis à dire que du moment que l'on parle de toi, que ce soit en bien ou en mal, c'est de la pub», peut-on lire en guise de conclusion, sur le site Internet du quotidien français.

(L'essentiel/jsa)

Ton opinion