L'argent des immigrants repart d'où ils viennent

Publié

L'argent des immigrants repart d'où ils viennent

BRUXELLES - En 2006, les immigrants de pays tiers installés dans l’UE ont envoyé 19 milliards d’euros dans leur pays d’origine.

Selon des chiffres publiés par Eurostat, les 27 pays de l’UE ont transféré en 2006 plus du double du montant reçu de pays tiers. Soit 19 milliards d’euros envoyés contre 9 milliards reçus.

En 2005, les fonds envoyés étaient de 17,2 milliards. L’Espagne est le pays européen d’où est parti le plus de fonds vers des pays tiers (5,6 milliards), devant le Royaume-Uni (4,7), l’Italie (3,2), l’Allemagne (2) et la France (1,4).

Les ressortissants de l’UE vivant dans un autre État membre que le leur ont également plus envoyé de fonds dans leur pays d’origine en 2006 (6,8 milliards) qu’en 2005 (6,1 milliards). Ces chiffres ne tiennent compte que des flux déclarés et pas des flux transférés de façon illégale.

Eurostat a d’autre part mené une étude mettant en évidence les principaux couloirs d’envoi de fonds en 2004. Celle-ci prend en compte des flux illégaux et fournit donc uniquement des estimations.

Eurostat a ainsi pu identifier dix grands couloirs: Allemagne-Turquie, France-Maroc, France-Portugal, Espagne-Maroc, Espagne-Colombie, Allemagne-Pologne, Espagne-Équateur, France-Algérie, Italie-Albanie et Allemagne-Serbie-Monténégro.

Hormis l’UE, les principales zones de destination des fonds étaient en 2004 l’Europe non communautaire (5 milliards), l’Afrique du Nord (4,4), l’Afrique subsaharienne (3,2) et l’Amérique latine (2,9).

Ton opinion