Bande de Gaza – L'armée d'Israël a répliqué à un tir de roquette
Publié

Bande de GazaL'armée d'Israël a répliqué à un tir de roquette

Tsahal a frappé des positions du Hamas dans la bande de Gaza, lundi, en représailles à un tir de projectile en provenance du territoire palestinien, plus tôt dans la matinée.

Un photographe de l'AFP a capturé l'instant où le raid israélien a touché le nord de la Bande de Gaza.

Un photographe de l'AFP a capturé l'instant où le raid israélien a touché le nord de la Bande de Gaza.

Mohammed Abed

Un Palestinien a été blessé et transporté à l'hôpital, ont indiqué des sources médicales palestiniennes à l'hôpital al-Chifa de Gaza. Deux raids ont touché le nord de l'enclave côtière en début d'après-midi, provoquant une forte explosion et causant une imposante colonne de fumée noire. Un projectile tiré de la bande de Gaza s'était auparavant abattu dans une zone non habitée des environs d'Ashkelon (sud d'Israël), a rapporté l'armée israélienne. L'engin n'a fait ni dégâts, ni blessés, a dit l'armée qui n'a pas précisé la nature du projectile. L'aviation israélienne a riposté en prenant pour cible trois positions du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, a-t-elle dit dans un communiqué. Un char israélien a ouvert le feu sur une autre position.

«L'armée ne tolérera pas les tirs de roquettes sur des civils et continuera à veiller à la sécurité et la stabilité dans la région», a affirmé Peter Lerner, le porte-parole de l'armée. Le dernier tir de roquette, sur le territoire israélien, à partir de la bande de Gaza, datait d'octobre. Israël impose depuis dix ans un sévère blocus aérien, terrestre et maritime aux deux millions d'habitants de la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste Hamas.

Depuis le conflit dévastateur de l'été 2014, Israël et le Hamas observent un cessez-le-feu fragile de part et d'autre de la barrière de sécurité israélienne. Des roquettes sont sporadiquement tirées sur Israël. Ces tirs sont communément attribués à d'autres groupes que le Hamas mais l'armée israélienne y riposte quasiment systématiquement par des frappes sur des positions du mouvement islamiste, qu'Israël tient pour responsable de ce qui s'y passe.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion