L'armée et les talibans continuent leur bras de fer

Publié

L'armée et les talibans continuent leur bras de fer

Les forces de sécurité pakistanaises ont assuré avoir tué au moins vingt talibans dans la nuit de mercredi à jeudi, dans le nord-ouest.

Le lendemain de l'attentat de Peshawar, l'armée montre qu'elle ne baisse pas la garde. Ainsi, 20 rebelles ont été tués et un nombre inconnu d'autres blessés lors d'une offensive qui a durée toute la nuit dans la zone de Jani Khel", un village de Bannu, a déclaré un responsable policier local, Syed Munir Khan.

Selon la police, l'opération vise à arrêter les responsables de l'enlèvement de dizaines d'écoliers dans la même zone fin mai. Tous avaient été libérés quelques jours plus tard par leurs ravisseurs talibans."

Guerre lancée depuis fin avril

Ce bilan porte à 60 le nombre présumé de rebelles tués depuis le début de cette offensive, après les 40 morts annoncés jeudi par des sources de sécurité. L'armée pakistanaise a officiellement confirmé l'assaut mais pas le nombre de rebelles tués, qui ne pouvait être vérifié de source indépendante.

Par ailleurs, un peu plus au sud, à la limite du district de Tank et de la zone tribale du Waziristan du Sud, trois paramilitaires employés par l'armée ont été tués par des rebelles, a indiqué un responsable de sécurité, en évoquant de "lourdes pertes rebelles", sans plus de précisions.

L'armée pakistanaise est par ailleurs engagée depuis le 26 avril dans une offensive contre les talibans et leurs alliés dans la vallée de Swat et ses environs. Cette campagne vise à repousser les talibans, qui ont ces deux dernières années étendu leur influence au delà des zones tribales semi-autonomes frontalières de l'Afghanistan, se rapprochant de la capitale Islamabad et suscitant l'inquiétude de Washington, premier bailleur de fonds du Pakistan.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion