Afrique du Sud – L'Assemblée nationale détruite par un incendie

Publié

Afrique du SudL'Assemblée nationale détruite par un incendie

Un important incendie s’est déclenché dimanche au siège du Parlement sud-africain au Cap. L'Assemblée nationale a été ravagée par les flammes.

Le Parlement sud-africain a été frappé par un incendie.

Le Parlement sud-africain a été frappé par un incendie.

AFP/Obed Zilwa

L'enceinte de l'Assemblée nationale où siègent les députés sud-africains au Cap a été entièrement détruite dans un violent incendie qui fait rage depuis dimanche matin, a déclaré à l'AFP le porte-parole du Parlement. «La chambre où les membres siègent a entièrement brûlé», a déploré Moloto Mothapo, ajoutant que «l'incendie n'est pas encore éteint». Le siège du Parlement est en proie à un violent incendie qui a créé d'importants dégâts matériels sans toutefois faire de victime.

«Le toit a pris feu et le bâtiment de l’Assemblée nationale est également en feu», avait déclaré plus tôt dimanche un représentant des services de secours et d’incendie de la ville, qui ont demandé des renforts sur place. «L’incendie n’est pas maîtrisé et des fissures dans les murs du bâtiment ont été signalées», avait-t-il mis en garde en début de matinée. L’origine de l’incendie n’est pas encore connue. «Le feu est monté actuellement au 3e étage, les premiers éléments indiquent qu’il a démarré dans les bureaux avant de se propager vers le gymnase», ont précisé les secours.

Le feu s’est déclaré dans un ancien bâtiment du Parlement, aux alentours de 2 heures. En début de matinée, des flammes et la fumée étaient visibles au-dessus du bâtiment, ont constaté des journalistes de l’AFP. Des Captoniens affolés par la fumée au-dessus de la ville ont rapidement partagé des photos sur Twitter. C’est dans cet immense bâtiment victorien, à la façade rouge brique et blanc, que le dernier président de l’apartheid, FW de Klerk, a annoncé en février 1990 la fin du régime raciste.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion