Déménagement – L'Atelier au beau milieu d'une tempête politique

Publié

DéménagementL'Atelier au beau milieu d'une tempête politique

LUXEMBOURG - Il devait être question
de la Porte de Hollerich jeudi soir. On a surtout parlé du déménagement de l'Atelier.

L'opposition socialiste dénonce les cachotteries du collège échevinal sur le déménagement de la salle de concerts l'Atelier dont les tractations ont commencé il y a cinq ans.

L'opposition socialiste dénonce les cachotteries du collège échevinal sur le déménagement de la salle de concerts l'Atelier dont les tractations ont commencé il y a cinq ans.

Editpress

«On continue à faire un métier qui nous passionne. Et on verra bien, inch Allah!», se borne à répéter Laurent Loschetter, directeur de l'Atelier. On n'en saura pas plus sur le potentiel déménagement de la salle de concerts de la rue de Hollerich vers les anciens abattoirs du même quartier.
Pourtant, ce déménagement était bien au cœur des principales préoccupations des citoyens, jeudi soir, lors de la réunion publique organisée par le collège échevinal de la capitale.

Si le bourgmestre, Paul Helminger, préfère éviter la question de l'Atelier arguant que «rien n'est fait», l'opposition socialiste et chrétienne-sociale s'est emparée du sujet. «Luxembourg a besoin d'une salle de concerts comme l'Atelier mais aussi de salles de répétition pour une scène musicale dynamique dans la capitale. Il faut veiller à bien choisir l'endroit», dit Christophe Schiltz (LSAP). Un argument repris aussi par Martine Mergen (CSV). «Il ne faut pas mettre en péril la quiétude des résidents du quartier», avance-t-elle.

Patrick Théry

Ton opinion