L'attentat contre Benazir Bhutto revendiqué par Al-Qaïda

Publié

L'attentat contre Benazir Bhutto revendiqué par Al-Qaïda

C'est ce qu'affirment des chaînes de télévision pakistanaises. La figure de proue de l’opposition a été tuée jeudi dans un attentat à la bombe, à la sortie d’un de ses meetings en banlieue d’Islamabad.

Alors que des chaînes de télévisions pakistanaises affirment qu'Al-Qaïda a revendiqué l'attentat ayant coûté la vie à la leader de l'opposition Benazir Bhutto, le gouvernement a déclaré ne pas être au courant d'une quelconque revendication. Ce dernier a néanmoins accusé des mouvances islamistes proches du mouvement terroriste d'être à l'origine du drame.

Au moins seize personnes ont également été tuées à deux semaines des élections législatives. "Il s'agissait d'un attentat suicide, un kamikaze a fait exploser la bombe qu'il portait sur lui alors que les gens quittaient le meeting", a précisé le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Javed Cheema. Ce drame est le dernier d'une série record d'attentats suicide dans l'histoire du Pakistan, qui ont fait plus de 170 morts en 2007.

Le plus meurtrier, pour l'heure, avait déjà visé une manifestation du parti de Mme Bhutto: le 18 octobre, deux kamikazes avaient tué 139 personnes dans un gigantesque défilé de sympathisants qui célébraient, à Karachi, la grande ville du sud, le retour de l'ex-Premier ministre de six années d'exil. Bhutto avait échappé aux kamikazes parce qu'elle se trouvait à l'intérieur d'un camion blindé en tête du défilé.

Jeudi, elle a succombé à une énième attaque.

Son retour au Pakistan

Ton opinion