Evacuation au Kirchberg – L'auteur de la fausse alerte peut risquer gros

Publié

Évacuation au KirchbergL'auteur de la fausse alerte peut risquer gros

LUXEMBOURG - L'auteur de l'alerte qui a paralysé le Kirchberg, jeudi soir, s'expose à des poursuites pénales. Utopolis et Auchan peuvent aussi se constituer partie civile.

Editpress

Jeudi soir, la scène était aussi rare que spectaculaire au Kirchberg. Vers 18h et pendant plusieurs heures, le cinéma Utopolis et l'hypermarché Auchan ont été évacués, le secteur bouclé et un lourd dispositif impliquant même l'armée a rapidement été mis en place. La fouille des bâtiments a, fort heureusement, permis de confirmer qu'il s'agissait finalement d'une fausse alerte.

À l'origine, c'est un appel téléphonique reçu au cinéma qui mettait en garde contre une «menace concrète». Le ou les auteurs de cet appel risque(nt) gros pour avoir mobilisé les services de défense et occasionné un préjudice économique important pour les commerces. En somme, de 8 jours à 5 ans de prison et de 300 à 3 000 euros d'amende selon l'article 319 actuel du Code pénal. Une enquête a été ouverte auprès du parquet de Luxembourg pour retrouver la source.

Évaluer le préjudice

«Utopolis et Auchan peuvent également se constituer partie civile pour obtenir réparation», indique le ministère de la Justice, vendredi matin. Jointe par L'essentiel, la direction d'Auchan Kirchberg a réfuté pour l'instant cette option mais s'affaire déjà auprès des assurances. «Nous sommes en train d'évaluer le préjudice financier», indique Sophie Morlé, assistante de direction. Laquelle, en aparté, se félicite que l'exercice annuel d'évacuation ait permis que tout se passe «dans le calme», jeudi soir. De son côté, la direction d'Utopolis n'était pas joignable vendredi matin.

Les sanctions pour «fausse alerte» devraient néanmoins s'alourdir avec l'approbation d'un nouveau projet de loi, déposé en décembre 2015. Le Premier ministre, Xavier Bettel, avait alors invoqué «la tolérance zéro» pour «ceux qui donneront une fausse alerte», et réclamé le remboursement de «tous les frais occasionnés par un tel acte». Le projet de loi veut permettre au Luxembourg de disposer de «moyens devenus standards dans d'autres États européens». Reste que le Conseil d'état a émis, en février dernier, «des doutes sérieux sur l'efficacité du mécanisme envisagé».

(Nicolas Chauty/L'essentiel)

1 / 18
10.05.2017 Le parquet a identifié l'auteur des cinq fausses alertes téléphoniques qui ont perturbé le Grand-Duché: il s'agit d'un Luxembourgeois de 56 ans, incarcéré près de Nancy.

10.05.2017 Le parquet a identifié l'auteur des cinq fausses alertes téléphoniques qui ont perturbé le Grand-Duché: il s'agit d'un Luxembourgeois de 56 ans, incarcéré près de Nancy.

AFP/Jean-christophe Verhaegen
23.03.2017 Un énorme dispositif a été mis en place au Kirchberg, jeudi soir.

23.03.2017 Un énorme dispositif a été mis en place au Kirchberg, jeudi soir.

Editpress/Jean-Claude Ernst
La zone a été complètement bouclée, suite à un appel anonyme évoquant une bombe.

La zone a été complètement bouclée, suite à un appel anonyme évoquant une bombe.

Editpress/Jean-Claude Ernst

Ton opinion