«Jason Bourne: l'héritage» – L'avenir de Jason Bourne est à Aaron Cross

Publié

«Jason Bourne: l'héritage»L'avenir de Jason Bourne est à Aaron Cross

Le héros qui assure la pérennité de la saga «Bourne» n'a rien à envier à son prédécesseur, sinon d'être né après lui.

Le successeur de Jason Bourne était attendu depuis cinq ans (date de «La vengeance dans la peau», qui ponctuait la trilogie), avec des enjeux de poids: Jeremy Renner allait-il faire oublier Matt Damon? Le scénario réussirait-il à faire le lien avec la célèbre trilogie? Et l'action serait-elle captivante? Oui, oui, et... bof! «L'héritage» débute en révélant directement qu'Aaron Cross est un agent secret s'entraînant dans le Grand Nord.

Ce qu'il ne comprend pas, c'est pourquoi ses supérieurs en col blanc, mis à mal par le retour de Jason Bourne, veulent sa peau. Il s'enfuit alors avec une généticienne (Rachel Weisz) en espérant qu'elle lui expliquera pourquoi il est accro à de mystérieuses pilules. Réponse à Manille, décor peu courant au cinéma mais exploité sans originalité par Tony Gilroy, scénariste des trois premiers «Bourne»: que ce soit lors de scènes d'évasions par les toits ou de course poursuite en motos, Gilroy confond agitation et confusion.
Reste qu'on n'a pas le temps de bailler et que «Jason Bourne: l'héritage» ouvre une voie royale à Jeremy Renner, parfait dans le rôle principal, pour de futurs épisodes.

Trois questions à Jeremy Renner

Que ressent-on à l'idée de remplacer Matt Damon?

Jeremy Renner: De la pression. Surtout quand, comme moi, on est fan de la saga. Une fois ce premier moment d'angoisse passé, on se met au travail. Et on essaie de faire aussi bien que lui.

Quelle a été la principale difficulté rencontrée?

Essayer de rester fidèle à l'esprit de la série tout en créant quelque chose de différent. L'appui de Tony Gilroy a été capital. Il m'a guidé avec douceur et fermeté.

Vous voyez-vous reprendre le collier pour une suite?

Je ne demande pas mieux, mais c'est le public qui choisira. Je suis à un moment décisif de ma carrière. Ça donne le vertige, mais je compte puiser dans cette énergie pour suivre ma voie en mêlant films indépendants et grosses productions.

«Jason Bourne: l'héritage». De Tony Gilroy. Avec Jeremy Renner, Rachel Weisz, Edward Norton.

Ton opinion