Ski luxembourgeois – L'avenir se joue en Suisse pour les skieurs du pays

Publié

Ski luxembourgeoisL'avenir se joue en Suisse pour les skieurs du pays

LUXEMBOURG/ADELBODEN - Ce week-end, 85 skieurs luxembourgeois sont à Adelboden, pour le championnat national. Rendez-vous essentiel pour assurer la relève.

Une centaine de Luxembourgeois, dont 85 engagés sur les épreuves alpines et nordiques, sont arrivés en Suisse, jeudi soir.

Une centaine de Luxembourgeois, dont 85 engagés sur les épreuves alpines et nordiques, sont arrivés en Suisse, jeudi soir.

L'essentiel

Il y a moins d'une semaine, l'Autrichien Marcel Hirscher remportait là le slalom géant comptant pour la Coupe du monde de ski alpin. Les pistes de la station d'Adelboden, dans les Alpes suisses, sont donc fin prêtes pour accueillir, jusqu'à dimanche, une délégation luxembourgeoise qui, comme chaque année, pose ses skis et ses valises ici pour y organiser le championnat national. Une centaine de personnes, dont 85 engagés sur les épreuves alpines et nordiques, sont arrivées sur place, jeudi soir.

«Nous avions un peu plus de partants l'an dernier», constate Gilles Osch, de la Fédération luxembourgeoise de ski (FLS). Mais peu importe, le rendez-vous annuel reste un temps fort, voir essentiel, pour la pérennité du ski grand-ducal. «C'est vraiment la course qui permet aux jeunes de se placer dans la hiérarchie luxembourgeoise et la sélection des cadres, développe Gilles Osch. J'ai pu les suivre à l'entraînement, mais je suis vraiment curieux de les voir évoluer en conditions réelles».

Croiser les doigts pour la météo

Car effectivement, derrière Matthieu Osch, qui défendra son titre, et Max Castermans, son dauphin en 2018, il y a des places à prendre chez les messieurs. «Il y a des jeunes qui poussent, j'attends de les voir évoluer», répète Gilles Osch, «pas du tout inquiet» concernant la relève. Le constat est le même chez les dames, pour qui il s'agira de bouleverser le palmarès après les performances de Joyce ten Raa, et sa sœur Gwyneth, l'an dernier. Reste à souhaiter que les conditions météo soient bonnes, d'autant que la Suisse est secouée par un fort enneigement depuis quelques jours.

En 2018, les championnats nationaux de la FLS, à Adelboden, avaient dû composer en partie avec le brouillard et une piste piégeuse.

(De notre envoyé spécial à Adelboden, Nicolas Chauty)

Ton opinion