Manoeuvre au décollage – L'avion de Cargolux à deux doigts du crash?

Publié

Manœuvre au décollageL'avion de Cargolux à deux doigts du crash?

LUXEMBOURG/SEATTLE - Selon le journal allemand «Tageszeitung», l'avion qui a effectué une manœuvre périlleuse, fin septembre, aurait évité de peu la catastrophe.

La vidéo du décollage d'un avion de Cargolux, fin septembre, à Seattle, avait fait le tour du monde. L'appareil avait effectué une drôle de manœuvre, penchant sévèrement d'un côté avant de se redresser. La compagnie luxembourgeoise de fret avait à l'époque expliqué qu'il s'agissait d'un Wing Wave, une sorte de signe amical du pilote pour les employés de l'aéroport américain.

Le journal allemand Tageszeitung a mené son enquête sur l'événement, notamment pour savoir qui pilotait l'avion. Trois personnes étaient assises dans le cockpit au moment des faits, les deux vice-présidents de Cargolux, Wieger Ketellapper et Marcel Funk, qui possèdent un brevet de pilotage, ainsi que le pilote technique Benedikt Stock. Le Tageszeitung met en doute la version officielle, selon laquelle ce dernier était aux commandes de l'appareil.

Une manœuvre de dernière seconde pour éviter l'accident?

«C'était une manœuvre de cowboy, très risquée, selon un pilote allemand interrogé par le Tageszeitung. Les risques n'ont pas été bien analysés». Tout le monde au sein de la compagnie n'est pas certain que la manœuvre était un Wing Wave. Il s'agirait «très probablement» d'un décrochage de l'appareil, selon un travailleur de Cargolux. En clair: l'avion aurait été à deux doigts de s'écraser.

Le crash n'aurait été évité que grâce à une manœuvre à la dernière seconde, selon un mail envoyé par le PDG de Cargolux Dirk Reich à des salariés, qu'a pu consulter le Tageszeitung. Depuis l'incident, Wieger Ketellapper a quitté ses fonctions de formateur et examinateur des pilotes.

(sen/L'essentiel)

Ton opinion