France – L'avocat n'était qu’un escroc... et un drôle de clown
Publié

FranceL'avocat n'était qu’un escroc... et un drôle de clown

L’auteur présumé d’une arnaque aux dépens d’enfants malades a tenté de se faire passer pour un homme de loi dans un tribunal de l’Allier. Il n’a pas fait illusion longtemps.

Sébastien B. était déjà accusé d’avoir largement pioché dans les dons et subventions versés à son réseau de clowns hospitaliers, Les Nez Rouges.

Sébastien B. était déjà accusé d’avoir largement pioché dans les dons et subventions versés à son réseau de clowns hospitaliers, Les Nez Rouges.

France 3

Les magistrats du petit Tribunal de Cusset (centre) en sont restés bouche bée, le 21 janvier dernier. Alors qu’on y traitait une banale affaire d’escroquerie sur le site Leboncoin, le défenseur des deux victimes s’est illustré par une plaidoirie décousue et par son ignorance du vocabulaire judiciaire élémentaire.

Malgré sa robe d’avocat, Me Sébastien B. a fini par se voir demander sa carte professionnelle par les représentants du parquet. Le trentenaire a bafouillé qu’il ne l’avait pas sur lui. Pendant ce temps, le substitut du procureur découvrait, après une rapide recherche sur Internet, que B. n’était inscrit à aucun barreau. En revanche, il était bien connu pour une retentissante affaire de détournement de fonds en 2018.

Plutôt entreprenant

Il aurait empoché 260 000 euros alors qu’il présidait une association offrant des spectacles de clowns aux enfants hospitalisés, Les Nez Rouges, parrainée par une pléiade de stars de la télévision. En attendant son procès, l’entreprenant jeune homme n’est pas resté les bras croisés: il a ouvert un cabinet de conseil juridique à Limoges, rapporte France Bleu, où il se faisait manifestement passer pour un pro des prétoires.

Démasqué, Sébastien B. est sorti du tribunal de Cusset menottes aux poignets. Il risque à présent 10 ans de prison pour activité illégale du métier d’avocat et escroquerie en récidive vis-à-vis de ses clients, lesquels se sont dits «totalement abasourdis», selon le quotidien régional La Montagne.

(L'essentiel/arg)

Ton opinion