L'eau, aussi, pourrait devenir plus chère
Publié

L'eau, aussi, pourrait devenir plus chère

Le projet de loi-cadre sur l'eau, qui transpose la directive européenne sur la protection et la gestion des eaux, prévoit un nouveau principe de prix: celui du pollueur-payeur et de l'utilisateur-payeur.

Il consiste à faire payer au consommateur les coûts de services liés à l'utilisation, en comprenant le «prix vérité» de l'eau, la taxe de prélèvement et la taxe de rejet. Le prix de l'eau connaîtra alors une sensible augmentation et se situera entre 5 et 6 euros le m3, décourageant la consommation excessive.

La Chambre des employés privés ne s'oppose pas à la mesure, mais dans son avis elle maintient une revendication: ne pas oublier les plus démunis et prendre en compte le principe de solidarité lors de la détermination des prix.

Ton opinion