Les Luxembourgeois se sont adaptés – L'éco-sac a séduit plus de 85% des consommateurs

Publié

Les Luxembourgeois se sont adaptésL'éco-sac a séduit plus de 85% des consommateurs

LUXEMBOURG - Plus de 10 millions d'éco-sacs ont été vendus en dix ans. Ils auraient permis d'éviter le recours à 560 millions de sacs à usage unique.

Pour ses dix ans, l'éco-sac a quitté les caisses de supermarchés pour s'exposer au Forum Da Vinci.

Pour ses dix ans, l'éco-sac a quitté les caisses de supermarchés pour s'exposer au Forum Da Vinci.

Ce qui semblait une révolution en 2004, année de son lancement sur le marché, est désormais ancré dans les mœurs. La preuve, plus de 85% des consommateurs ont troqué le sac en plastique à usage unique contre l'éco-sac.

En dix ans, il s'est vendu plus de 8 millions d'exemplaires du grand modèle (38 litres) et 2 millions du modèle inférieur (17 l), né en 2008. «Nous sommes en avance sur les objectifs de l'agrément gouvernemental, qui fixait une proportion de 50% d'utilisateurs», indique Hubert Ahles, directeur marketing de Valorlux ASBL, en charge de l'éco-sac.

Selon Valorlux, le fameux contenant «éco-responsable» a permis d'éviter, en une décennie, «le recours à plus de 560 millions de sacs à usage unique». Il en résulte une baisse de 599 à 61,3 tonnes des déchets liés aux sacs en plastique. Les éco-sacs sont commercialisés 50 et 70 centimes d'euro selon leur taille. «Nous ne réalisons aucun bénéfice sur cette vente, ce n'est pas le but», rappelle Hubert Ahles. À présent, Valorlux veut inciter les consommateurs à ne pas jeter leurs éco-sacs détériorés, mais à les échanger. C'est gratuit. Et évidemment moins polluant.

(Pierre Théobald)

Ton opinion