Rapport au Luxembourg – L'école marquée par un principe d'inégalité
Publié

Rapport au LuxembourgL'école marquée par un principe d'inégalité

LUXEMBOURG - Le premier rapport sur le système éducatif luxembourgeois («Bildungbericht 2015»), présenté ce mercredi, démontre de profondes disparités au niveau scolaire.

Claude Meisch compte notamment «investir dans l'éducation de la petite enfance» pour améliorer les points négatifs soulevés par l'étude.

Claude Meisch compte notamment «investir dans l'éducation de la petite enfance» pour améliorer les points négatifs soulevés par l'étude.

Editpress/Pierre Matge

L'école luxembourgeoise n'offre donc pas les mêmes chances de réussite à tous ses élèves. «Le constat n'est pas nouveau», regrette Claude Meisch, ministre de l’Éducation nationale. Mais les chiffres étayent désormais cette réalité, lui donnant davantage de relief. Le premier rapport d'analyse du système éducatif public, effectué par l'Université du Luxembourg, démontre en détail toutes les tares d'un système inégalitaire, où les choix d'orientation se retrouvent en partie déterminés par le niveau de revenu des parents, le sexe ou même l'origine des élèves.

«Tous les lycéens n'ont pas les mêmes possibilités de réussite»

Près de 70% des jeunes issus de familles modestes se dirigent vers l'enseignement secondaire technique. 14,1% d'entre eux vont vers le classique. Dans les familles favorisées, la répartition est plus partagée (49,1% dans le classique, 46% dans le technique). Ces grandes différences s'expliquent notamment par la prévalence de l'allemand dans les meilleures filières, mais aussi par un certain déterminisme qui interpelle le ministre.

«Tous les lycéens n'ont pas les mêmes possibilités de réussite. Même à résultat égal». Pour pallier à ces carences «également observées dans les pays voisins», Claude Meisch compte notamment «investir dans l'éducation de la petite enfance», afin de compenser les disparités. Le passage du primaire au secondaire pourrait également être revu et la diversification de l'offre scolaire poursuivie.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion