Détention provisoire – L'égérie ukrainienne devra rester en prison

Publié

Détention provisoireL'égérie ukrainienne devra rester en prison

La Russie a prolongé lundi, la détention d'une future députée, accusée du «meurtre prémédité» de deux journalistes, dans l'est de l'Ukraine.

Nadejda Savtchenko est accusée d'avoir communiqué à l'armée ukrainienne la position des journalistes russes tués par un tir de mortier.

Nadejda Savtchenko est accusée d'avoir communiqué à l'armée ukrainienne la position des journalistes russes tués par un tir de mortier.

AFP

La justice russe a prolongé lundi jusqu'au 13 février la détention provisoire de Nadejda Savtchenko, une pilote d'hélicoptère devenue une égérie en Ukraine, après son arrestation pour meurtre par les autorités russes et qui doit entrer au Parlement ukrainien. «Le tribunal a prolongé la détention de Nadejda Savtchenko jusqu'au 13 février au cours d'une séance à huis clos», a indiqué l'un de ses avocats, Nikolaï Polozov, après une audience à Moscou.

La pilote d'hélicoptère est accusée en Russie du «meurtre prémédité» de deux journalistes dans l'est de l'Ukraine, mi-juin. Elle est internée depuis le 10 octobre, à l'institut Serbski, connu pour avoir accueilli nombre de dissidents soviétiques. L'accusation affirme que la pilote d'hélicoptère a communiqué au téléphone la position des journalistes russes, tués par un tir de mortier, à l'armée ukrainienne.

Selon les enquêteurs, «son crime est passible de la peine de mort ou de la prison à vie». Arrêtée en Russie début juillet, la pilote de 33 ans était la tête de liste du parti Batkivchtchina (Patrie) de l'ex-Premier ministre Ioulia Timochenko, qui a obtenu environ 5,6% aux législatives de dimanche, en Ukraine.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion