Dossier médical volé – L'enquête s'oriente vers une société d'hélicoptères

Publié

Dossier médical voléL'enquête s'oriente vers une société d'hélicoptères

L'adresse IP de l'ordinateur qui a servi à envoyer la proposition de vente du dossier médical de Schumacher, à certains médias, oriente l'enquête vers une entreprise basée à Zurich.

L'affaire du vol du dossier médical de Michael Schumacher continue d'occuper les autorités. Selon des informations du Dauphiné libéré, «une importante société d’hélicoptères suisse est au centre de l’enquête». Le journal annonce que l'adresse IP de l'ordinateur qui a servi à envoyer à différents médias la proposition de vente du dossier pour la somme de 49 000 euros a été retracée: elle mène à un appareil utilisé au siège de l'entreprise, à Zurich.

Le Dauphiné ajoute que cette société suisse avait été contactée quelques jours avant le transfert de Schumacher au CHUV. Il était alors question d'un héliportage. Une version du dossier médical du pilote de F1 avait alors été transmise par e-mail à «un médecin travaillant avec la société d’hélicoptères en question et chargé d’adapter les équipements médicaux de la machine effectuant la prise en charge à la pathologie du patient», explique le site du journal français. Une procédure normale.

Affaire transmise à la suite

Les extraits du rapport médical envoyés à la presse par le vendeur anonyme afin de prouver sa bonne foi correspondent à la version transmise au médecin de la société. Celui-ci pourrait donc être l'auteur du message adressé aux médias. Mais il pourrait très bien s'agir de quelqu'un de son entourage ou d'un employé de l'entreprise d'hélicos, qui lui aurait dérobé le dossier.

Le parquet de Grenoble a fait savoir au Dauphiné libéré qu'il allait transmettre ce lundi l'affaire à la Suisse. «Le parquet considère qu’il y a lieu de se dessaisir et de laisser la Suisse poursuivre les investigations dans la mesure où les faits ont été commis depuis ce pays aux dépens d’une victime (Michael Schumacher) résidant et hospitalisée en territoire helvétique», conclut le journal.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion