Au Luxembourg – «L'équilibre entre les sexes est encore fragile»
Publié

Au Luxembourg«L'équilibre entre les sexes est encore fragile»

LUXEMBOURG Formations, workshops, rencontres, il existe différents moyens pour aider les femmes qui veulent entreprendre.

Les femmes sont accompagnées dans la création d'entreprise.

Les femmes sont accompagnées dans la création d'entreprise.

Dans des domaines comme le numérique, les femmes sont peu présentes. Selon une étude du Statec en 2018, «elles occupaient 14,5 % des emplois dans les professions du secteur numérique. Les postes de directrice et de cadre de direction affichaient un taux de 9,8 %», rappelle le ministère de l'Égalité entre les femmes et les hommes (MEGA).

«Une grande partie du potentiel des femmes demeure inexploité»

«Nous voulons donner aux femmes qui veulent créer leur start-up toutes les connaissances et les outils nécessaires», explique Marta Andrzejewska, de la LPCC, dont la 7e édition du Entrepreneurial woman project débute en septembre.

«Les femmes sont intéressées par l'entrepreunariat pour avoir plus de flexibilité, un travail qui correspond à leurs valeurs. Mais elles se heurtent parfois à un manque de confiance en elles, estimant ne pas avoir les compétences nécessaires», présente Marina Andrieu, directrice de Wide.

«Nous observons que l’équilibre entre les sexes au niveau professionnel est fragile. Une grande partie du potentiel des femmes demeure inexploité, du fait de stéréotypes et d’inégalités encore trop ancrés», conclut le ministère.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Ton opinion