Au Luxembourg – L'Etat garde un oeil sur la monnaie virtuelle
Publié

Au LuxembourgL'État garde un œil sur la monnaie virtuelle

LUXEMBOURG - Il n’existe actuellement aucune réglementation concernant le statut des monnaies virtuelles telles que le Bitcoin. Ni au Luxembourg, ni au niveau européen.

Les prestataires installés au Luxembourg se trouvent soumis aux mêmes règles que n’importe quel organisme financier en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et contre le terrorisme.

Les prestataires installés au Luxembourg se trouvent soumis aux mêmes règles que n’importe quel organisme financier en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et contre le terrorisme.

Les monnaies virtuelles «sont de la monnaie puisqu'elles sont acceptées comme moyen de paiement pour des biens et des services par un cercle suffisamment large de personnes», souligne le ministre des Finances, Pierre Gramegna, dans une réponse parlementaire. Pourtant, il n’existe actuellement aucune réglementation «d'un point de vue monétaire» concernant le statut des monnaies virtuelles telles que le Bitcoin. Ni au Luxembourg, ni au niveau européen.

En revanche, le ministre précise que dans le cas d’émission de monnaies virtuelles, les prestataires installés au Luxembourg se trouvent soumis aux mêmes règles que n’importe quel organisme financier en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et contre le terrorisme. En gros, chaque prestataire doit être capable de pouvoir identifier ses clients.

(PaT/L'essentiel)

Ton opinion