Moins d'abeilles, moins de miel – L'hiver rigoureux a été fatal pour les abeilles

Publié

Moins d'abeilles, moins de mielL'hiver rigoureux a été fatal pour les abeilles

LUXEMBOURG - L'hiver a été long et rigoureux cette année. Les abeilles ont en beaucoup souffert et les apiculteurs ont subi les pertes les plus importantes de ces dernières décennies.

Le nombre de colonies d'abeilles est passé de 4 629 à 3 258.

Le nombre de colonies d'abeilles est passé de 4 629 à 3 258.

AFP

Les abeilles du Luxembourg ont mal encaissé l'hiver. Entre l'automne dernier et ce printemps, le nombre de colonies est passé de 4 629 à 3 258, soit une baisse de 30%. Les hivers précédents, le nombre de colonies avait diminué de 17 et de 22%. «Ce sont certainement les pertes les plus dramatiques de ces dernières décennies», explique Romain Schneider (LSAP), ministre de l’Agriculture.

«Le nombre total de colonies a diminué à un niveau alarmant», s'inquiète-t-il, dans une réponse à une question parlementaire des députés Déi Gréng Camille Gira et Henri Kox. Une situation dramatique qui inquiète les 330 apiculteurs du pays. Il se sont d’ailleurs réunis plusieurs fois avec le ministère de l'Agriculture pour en parler.

Peu résistantes à une espèce d'acariens

Outre l'impact sur la nature, car l'abeille est un bon indicateur des écosystèmes, se pose la question des pertes économiques. Car qui dit moins d'abeilles, dit moins de miel. Cette année, la moisson est susceptible d'être «extrêmement faible», explique Romain Schneider. Pour autant, aucune compensation financière n'est envisagée par le ministère. Pour information, les abeilles du Luxembourg produisent environ 150 tonnes de miel par an.

L'hiver, à lui seul, n'explique pas cette mortalité. Un acarien d'Asie, le Varroa, est responsable d'environ un tiers des pertes de colonies selon le ministère. D'ailleurs, un programme est actuellement en cours pour rendre les abeilles plus résistantes à cet acarien.

Le documentaire «More than Honey» par le réalisateur suisse, Markus Imhoof, traite de la mort des abeilles partout dans le monde:

(sb/L'essentiel Online)

Les monocultures sont-elles nocives pour les abeilles?

Les abeilles souffrent-elles également de l'agriculture industrielle? Cette question se pose encore et toujours. Cependant, il n'existe actuellement pas de réponses claires, souligne le ministre de l'Agriculture, Romain Schneider. Au Luxembourg, un projet de recherche a débuté en 2011 sous le titre «BeeFirst», dans lequel est examinée, entre autres, l'influence de l'agriculture sur les abeilles et leur santé.

Pour info

Une ruche abrite entre 50 000 et 70 000 abeilles à elle seule. Chaque ruche peut produire 30 à 40 kg de miel par année. À eux tous, les apiculteurs au Luxembourg possèdent quelque 5 000 ruches (ou colonies).

Ton opinion