Au Canada – L'homme qui a publié la vidéo de Magnotta arrêté

Publié

Au CanadaL'homme qui a publié la vidéo de Magnotta arrêté

Le propriétaire canadien d'un site Internet a été arrêté pour avoir mis en ligne la vidéo montrant le meurtre présumé d'un étudiant chinois à Montréal, en mai 2012, par Luka Rocco Magnotta.

Au terme d'une enquête qui a duré un an, la police d'Edmonton, dans l'ouest canadien, a arrêté mardi soir Mark Marek, 38 ans, qui sera accusé de corruption de mœurs pour avoir mis en ligne sur son site bestgore.com la vidéo montrant le meurtre et le dépeçage de l'étudiant Jun Lin. La police affirme que M. Marek savait que la vidéo qu'il avait obtenue de l'accusé Luka Rocco Magnotta était authentique.

M. Marek doit comparaître devant la justice jeudi pour l'audition de sa demande de remise en liberté. Le procès pour meurtre de Luka Rocco Magnotta doit, lui, s'ouvrir en septembre 2014. Magnotta, qui sera jugé devant un jury pour meurtre avec préméditation, avait plaidé non coupable de tous les chefs d'accusation, en juin 2012.

Meurtre avec un pic à glace

L'ancien acteur porno de 30 ans est accusé d'avoir tué chez lui avec un pic à glace l'étudiant chinois Lin Jun, 33 ans, avec qui il aurait eu une relation, et d'avoir filmé le meurtre pour le diffuser sur Internet. Il est également soupçonné d'avoir expédié des morceaux du corps de sa victime par la poste à différentes adresses au Canada, y compris au parti conservateur au pouvoir.

Le tronc de Lin Jun avait été découvert dans une valise mise aux ordures dans une ruelle de Montréal, près du logement de Magnotta. Sa tête avait été retrouvée début juillet dans un parc. La vidéo du meurtre, accompagnée d'une chanson tirée de la bande originale du film «American Psycho», lui avait valu le surnom de «Canadian Psycho» dans les médias anglophones.

Outrage à cadavre

Luka Rocco Magnotta est aussi accusé d'outrage à cadavre, de production et de diffusion de matériel obscène et de harcèlement à l'égard du Premier ministre canadien Stephen Harper.

Le jeune homme s'était enfui en Europe immédiatement après le meurtre, mais avait été arrêté dans un cybercafé de Berlin, le 4 juin 2012, au terme d'une cavale en France et en Allemagne. Il avait été rapidement extradé au Canada.
Il encourt une peine de prison à vie.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion