Au Luxembourg: L'ILR, 25 années au service du consommateur
Publié

Au LuxembourgL'ILR, 25 années au service du consommateur

LUXEMBOURG – L'Institut luxembourgeois de la régulation (ILR) fête, ce jeudi, un quart de siècle à réguler les ouvertures de marchés. Avec toujours en tête l'intérêt du consommateur.

Luc Tapella est directeur de l'ILR.

Luc Tapella est directeur de l'ILR.

ILR / Eric Devillet

Il y a 25 ans, l'Institut luxembourgeois de la régulation (ILR) entrait en service, pour l'ouverture du marché des télécommunications et la gestion des fréquences radioélectriques. Depuis, l'ILR et les marchés ont fait bien du chemin. «À l'époque, il y avait un acteur historique pour chaque secteur», se souvient Luc Tapella, directeur de l'ILR. «Notre rôle était de créer un marché qui permette aux acteurs alternatifs de s'implanter». Après les télécommunications, les marchés de l'électricité et des services postaux en 2000, du gaz naturel en 2001 s'ouvrent à leur tour.

Aujourd'hui, l'ILR gère six secteurs, en comptant l'électricité et les transports. Chacun de ces marchés a été ouvert avec une finalité: l'intérêt du consommateur, pour lui permettre d'avoir le choix et, donc, «des prix attractifs et un service de qualité». Aujourd'hui, après 25 ans d'efforts, les marchés sont bien ouverts, les acteurs se sont multipliés. Ainsi, 20 fournisseurs livrent de l'électricité, une trentaine d'opérateurs de services postaux sont actifs sur le marché luxembourgeois…

«Informer le consommateur»

Ce qui permet à l'ILR de se tourner vers l'avenir, non pas comme un gendarme des marchés, comme sont souvent considérés les régulateurs dans d'autres pays, mais comme un relai entre les opérateurs et les consommateurs. Ce dernier pourra bénéficier des connaissances et de l'expertise de l'ILR sur les marchés. «On va continuer à garantir l'accès aux marchés, reprend Luc Tapella, mais ce qui va changer, c'est qu'on va se tourner davantage vers le consommateur».

D'autres outils s'ajouteront à checkmynet.lu, qui permet de connaitre la véritable qualité de sa connection Internet, et calculix.lu, qui permet de connaitre le prix de l'électricité et du gaz en fonction du fournisseur choisi. «On veut plus informer le consommateur, sur qui fait quoi, la qualité du service…» via une nouvelle plateforme dédiée. «On veut que, quand un consommateur choisit un opérateur, il soit conscient de ce qu'il choisit, qu'il soit bien renseigné et dispose de toutes les informations pour faire son choix».

(jw)

Ton opinion

3 commentaires