Table ronde – L'imposition des frontaliers varie trop selon les pays
Publié

Table rondeL'imposition des frontaliers varie trop selon les pays

LUXEMBOURG-VILLE - PwC Luxembourg a organisé un débat sur l’imposition des salariés frontaliers. Le moins que l’on puisse dire est que la pratique varie fortement!

La déclaration d’impôts pour les frontaliers français a changé cette année, en étant simplifiée.

La déclaration d’impôts pour les frontaliers français a changé cette année, en étant simplifiée.

AFP

L’essentiel avait récemment raconté la mauvaise surprise des frontaliers belges travaillant au Luxembourg, obligés de prouver leur présence physique au grand-Duché. Cet épisode rappelle plus que jamais les difficultés qu’éprouvent les salariés frontaliers que les employeurs luxembourgeois vis-à-vis de l’administration fiscale des quatre pays: Luxembourg, Belgique, France et Allemagne. C’est dans ce cadre que PwC Luxembourg a tenu une table ronde, à laquelle plus d’une vingtaine de responsables des ressources humaines et employeurs luxembourgeois ont participé.

Une gestion au cas par cas

L’accord avec l’Allemagne prévoit, par exemple, une tolérance de 19 jours travaillés en pays-tiers. En France, la déclaration des impôts a changé pour les frontaliers. Au-delà, l’administration fiscale allemande réclamera son dû. En Belgique, en revanche, les résidents travailleurs frontaliers doivent prouver chaque jour de présence au Luxembourg. Ni les documents à fournir ni les démarches à effectuer ne sont, pour l’instant, précisément définis. «Les employeurs ont un rôle à jouer: assister leurs collaborateurs dans leurs démarches administratives, voire les compenser en cas de perte de revenus, est une décision qu’ils doivent prendre», a ainsi déclaré Michiel Roumieux, associé et responsable Personal Tax chez PwC Luxembourg.

Lors de cet échange tous ont convenu qu’avec les impôts sur le revenu et contributions sociales variant grandement d’un pays à un autre, les responsables RH des entreprises établies au Luxembourg doivent se livrer à un véritable exercice d’équilibriste.

(L'essentiel)

Ton opinion