L'inflation de la zone Euro au plus bas

Publié

L'inflation de la zone Euro au plus bas

Sous l'effet du repli des prix de l'énergie et de la crise économique, la hausse des prix a encore ralenti en mars. Un record historique sur l’année, à 0,6% sur douze mois.

Ce chiffre est inédit depuis la création de la zone Euro en 1999 selon Eurostat. C'est aussi le plus bas niveau jamais enregistré depuis la création de statistiques pour cette zone en 1996, les données des années précédant la création de la zone Euro ayant été recalculées par Eurostat.

C'est également un net ralentissement par rapport au mois de février, où les prix à la consommation avaient augmenté de 1,2%, après 1,1% en janvier. Après le pic historique de 4% enregistré l'été dernier, l'inflation a nettement décéléré ces derniers mois, dans le sillage du repli des prix pétroliers et du ralentissement de l'économie. Elle a juste connu un petit sursaut le mois dernier.

Inciter la BCE à baisser son taux directeur

Le taux d'inflation s'éloigne désormais de plus en plus de l'objectif fixé par la Banque centrale européenne (BCE), qui vise sur le moyen terme une inflation en dessous mais proche de 2%. Le niveau très bas de l'inflation est un argument supplémentaire en faveur d'une nouvelle baisse de taux d'intérêt par la BCE.

La Banque centrale devrait selon toutes les attentes décider jeudi de baisser à nouveau son principal taux directeur d'un demi-point de pourcentage à 1%, un niveau inédit depuis sa naissance il y a dix ans. Elle l'avait déjà réduit en mars d'un demi-point à 1,50%.

Cédric Thellier, économiste chez Natixis prévoit par ailleurs une «inflation en territoire négatif pendant l'été». Le vice-président de la BCE Lucas Papademos lui-même a indiqué la semaine dernière que les prix à la consommation pourraient reculer «pendant une courte période» cette année. Il a cependant jugé «hautement improbable» une déflation, c'est-à-dire une baisse prolongée et généralisée des prix.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion