Carrie Fisher – L'inoubliable «princesse Leia» s'est éteinte

Publié

Carrie FisherL'inoubliable «princesse Leia» s'est éteinte

L'actrice mais - aussi écrivaine - américaine Carrie Fisher est décédée mardi à Los Angeles des suites d'une crise cardiaque. Elle avait 60 ans.

C'est un porte-parole de la famille qui a livré l'information au magazine People. «C'est avec une profonde tristesse que Billie Lourd confirme la mort de sa mère adorée à 8h55 ce matin», indique le porte-parole Simon Halls dans un bref communiqué. Carrie Fisher, dont le nom restera à jamais associé à son rôle de la princesse Leia dans la saga spatiale de George Lucas, avait souffert d'une crise cardiaque lors d'un vol entre Londres et Los Angeles le 23 décembre.

Elle avait été transportée d'urgence dans un hôpital de la ville dans un état grave. Dimanche encore sa mère, Debbie Reynolds, avait annoncé que sa fille se trouvait dans un état stable. Carrie Fisher n'avait que 19 ans quand elle a incarné la princesse de la rébellion contre l'Empire aux côtés de Harrison Ford (Han Solo) et Mark Hamill (Luke Skywalker). Elle a révélé tout récemment dans ses mémoires «The Princess Diarist» qu'elle avait eu une liaison avec Harrison Ford pendant le tournage du premier volet de la trilogie originelle, devenue au fil des ans un véritable phénomène de société.

Une actrice mais aussi une écrivaine

Carrie Fisher a su camper une princesse au caractère bien trempé, courageuse, brillante et drôle. Un OVNI dans une trilogie où les personnages féminins sont rares.Son interprétation a inspiré les générations d'actrices qui lui ont succédé dans des films d'action. L'actrice était réapparue en décembre 2015 aux côtés de Han Solo et de Luc Skywalker dans le dernier volet de «Star Wars: Le réveil de la Force».

Carrie Fisher était née à Beverly Hills le 21 octobre 1956 de l'union entre Debbie Reynolds, star de l'âge d'or hollywoodien et notamment de la comédie musicale «Singing in the Rain», et Eddie Fisher, chanteur et vedette de télévision. Si sa carrière d'actrice n'a pas vraiment décollé, Carrie Fisher a montré qu'elle savait manier la plume au moins aussi bien que le pistolet laser.

Elle a contribué à de nombreux scripts, y compris pour «Sister Act» (1992), «Alerte» (1995) ou «Demain on se marie» (1998), écrit quatre romans et deux livres autobiographiques, sans compter Twitter, où elle comptait près de 1,2 million d'abonnés.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion