L'intégration «est un droit, pas un devoir»

Publié

L'intégration «est un droit, pas un devoir»

LUXEMBOURG - Le Conseil d'État s'oppose à ce que les étrangers vivant au Luxembourg soient «obligés» de s'intégrer. Mais il approuve le «système d'intégration individuel».

Le Conseil d'État veut «éviter le risque de remplacer le droit à l'intégration par un devoir de s'intégrer, voire une obligation de s'intégrer assortie de sanction».

Dans un avis sur le projet de loi concernant l'accueil et l'intégration des étrangers, le Conseil est toutefois d'accord avec le fond du projet qui entend poursuivre dans un «système d'intégration individuelle, ce qui contribuera à éviter le spectre d'une dérive communautaire».

Le Conseil d'État reproche toutefois au gouvernement de séparer des thèmes «intimement liés», sur la nationalité, l'immigration et l'aide sociale.

Le Conseil «s'étonne de ce compartimentage» et estime que «l'aspect immigration et le volet intégration» auraient pu être traités «dans un projet de loi unique».

Ton opinion