Voyage – L'Irlande déploie toutes ses nuances de vert

Publié

VoyageL'Irlande déploie toutes ses nuances de vert

L'île d'émeraude charme par la grande et versatile beauté de ses paysages et par la chaleur de ses habitants.

Liam Murphy

L'Irlande, et sa nature luxuriante, s'apprête à gagner encore en couleur verte avec la Saint-Patrick, qui arrive le 17 mars, ses trèfles à quatre feuilles et ses chapeaux de Leprechaun qui enterrent leurs pots d'or au pied des arcs-en-ciel. En plus, c'est la saison de l'Ovalie. La Guinness va donc couler à flots.

L'île d'émeraude, au large du Royaume-Uni, regorge de paysages somptueux et énigmatiques entre les forêts moussues, les côtes sauvages aux falaises noires battues par les vents, les marécages autour des grands lacs, des tourbières, les landes, les îles hantées par les ban-shees des légendes gaéliques. Perdue sous la brume dans la lande, on découvrira une croix celtique au détour d'un paysage lunaire, on tombera sur un cercle de pierres qui servait à d'anciens rites païens.
La campagne est recouverte de moutons, émaillée de châteaux dignes de contes de fées. Il vaut d'ailleurs la peine de casser sa tirelire pour dormir dans un château ou un manoir converti en hôtel. Ces paysages sont baignés par une lumière changeante au gré de la météo, quand les rayons du soleil reviennent après la bruine.

L'Irlande, c'est aussi l'Ulster, province britannique du Nord. On y ira admirer la Chaussée des Géants, impressionnant agrégat de colonnes de basalte sculptées par la nature dont le dédale plonge dans la mer. À Belfast, on verra les traces fraîches de l'histoire sanglante de la lutte pour la réunification. Mais s'il y a une chose autour de laquelle l'île est déjà réunifiée, c'est le ballon ovale et le maillot vert frappé du trèfle. Sur ces terres de rugby, les matches se suivent des terrains de villages jusqu'à Dublin et Belfast, au stade ou au pub, et toujours dans une ambiance conviviale et passionnée.

Dublin, entre pubs et histoire

La capitale de la République d'Irlande, Dublin, a de nombreuses facettes à offrir au visiteur. Pour la fête, particulièrement au moment de la Saint-Patrick, du nom du fondateur de la ville, on arpentera les rues pavées du quartier de Temple Bar. On pourra y passer de pub en pub. Pas seulement pour descendre les bières, mais aussi pour profiter de la musique irlandaise en live et jouer aux fléchettes, une institution dans ces établissements. Une fois remis de vos émotions de la soirée, vous pourrez aller visiter la brasserie Guinness. Le musée a la forme d'une pinte de la bière locale. Et bien sûr des dégustations y sont proposées en fin de visite.

Les amateurs d'histoire iront au Trinity College, fondé en 1592. L'établissement, joyau d'architecture classique, vaut aussi pour sa Old Library, cathédrale dédiée au livre. Pour une expérience populaire, le quartier The Liberties conserve son authenticité, sans attirer les foules de touristes pour le moment.

(Séverine Goffin/L'essentiel/JW)

Ton opinion