JPEE 2015 – L'Islande se dit prête à sept jours de l'événement

Publié

JPEE 2015L'Islande se dit prête à sept jours de l'événement

Reykjavik accueillera dans une semaine la cérémonie d'ouverture des 16es Jeux des petits États d'Europe. Les Islandais se disent prêts à accueillir les neuf délégations dont les 136 athlètes luxembourgeois.

Le compte à rebours est définitivement lancé. Dans sept jours exactement débuteront, en Islande, les 16es Jeux des petits États d'Europe. 136 athlètes représenteront le Grand-Duché dans cette compétition qui ressemblera, du lundi 1er juin au samedi 6 juin 2015, neuf pays de moins d'un million d'habitants (Andorre, Chypre, le Liechtenstein, Malte, Monaco, le Monténégro, Saint-Marin, l'Islande et le Luxembourg).

Avant le début des compétitions, la traditionnelle cérémonie d'ouverture se tiendra lundi prochain dans le Laugardalshöl de Reykjavik. Pour échapper aux probables intempéries, les organisateurs ont décidé de lancer le début des festivités dans une salle omnisports pouvant accueillir entre 5 500 personnes et 11 000 personnes selon les différentes configurations (rencontres sportives ou concerts). Contrairement aux deux dernières éditions, au Liechtenstein et au Luxembourg, le petit millier d'athlètes attendu ne défilera pas dans un stade de football, mais dans une salle qui accueillera par la suite les rencontres de basket-ball.

Le climat au centre des préoccupations

Réputé très variable, le climat océanique islandais ne fera aucun cadeau aux athlètes des JPEE 2015. Au mois de juin, les précipitations sont relativement faibles, mais les températures oscillent généralement autour des 12°C. Ces conditions climatiques ne devraient pas avantager les compétitions qui se dérouleront à l'extérieur. Les sportifs qui prendront part aux épreuves d'athlétisme, de golf, de tir, de tennis et de beach-volley sont d'ores et déjà prévenus.

L'organisation a d'ailleurs annoncé, vendredi sur les réseaux sociaux que les terrains de beach-volley étaient enfin terminés. Bien décidés à briller face à leur public, les joueurs islandais ne se sont pas privés de tester les terrains. Non pas avec les traditionnels shorts et t-shirts sans manche utilisés au beach-volley, mais équipés d'un collant et du t-shirt à manches longues. Qu'on se le dise, il faudra bien se couvrir sur le sol islandais.

(FL/L'essentiel)

Ton opinion