Comité national – L'OGBL charge le patronat sur le temps de travail

Publié

Comité nationalL'OGBL charge le patronat sur le temps de travail

ESCH-SUR-ALZETTE - Réunie en comité national mardi, l'OGBL a fustigé l'attitude des organisations patronales concernant l'organisation du temps de travail.

Selon André Roeltgen (à dr.), «il est temps que les partenaires sociaux se réunissent afin de commencer les discussions».

Selon André Roeltgen (à dr.), «il est temps que les partenaires sociaux se réunissent afin de commencer les discussions».

Si les précédentes revendications s'étaient plutôt dirigées vers les réformes gouvernementales, l'OGBL cible cette fois le patronat en l'accusant de «bloquer les négociations» concernant le temps de travail. «De manière générale, les propositions que nous faisons leur posent problème. Ce qu'ils veulent instaurer est une dictature de la flexibilité, sans régulation et sans compensation», a martelé André Roeltgen, président de l'OGBL.

Des critiques qui concernent également les engagements pris par les patrons. «L'Union des entreprises luxembourgeoises a notamment expliqué vouloir embaucher 5 000 demandeurs d'emploi en 3 ans. Les chiffres du chômage montrent que cela ne fonctionne pas», ajoute-t-il.

Concernant le gouvernement, l'évolution du congé parental est accueillie positivement par l'OGBL. Le syndicat souhaite, en revanche, «une ouverture du dialogue» à propos de la réforme fiscale. Selon André Roeltgen, «il est temps que les partenaires sociaux se réunissent afin de commencer les discussions».

(th/L'essentiel)

Ton opinion