Jean Regenwetter – L'UCI comparée à une «république bananière»

Publié

Jean RegenwetterL'UCI comparée à une «république bananière»

LUXEMBOURG - Le président de la Fédération Luxembourgeoise de cyclisme a vivement critiqué l'UCI dans une interview accordée au journal «Frankfurter Allgemeinen Sonntagszeitung».

Jean Regenwetter compare l'UCI à la FIFA.

Jean Regenwetter compare l'UCI à la FIFA.

Editpress

Le président de la Fédération du sport cycliste luxembourgeois (FSCL), Jean Regenwetter, n'y va pas de main morte avec l'Union cycliste international (UCI). Dans une interview au Frankfurter Allgemeinen Sonntagszeitung, il en appelle à une renouveau des instances dirigeantes de l'UCI, cette «république bananière». Pour Jean Regenwetter, l'UCI ne vaut pas mieux que la «République de Blatter» alias la FIFA. Selon lui, Transparency International devrait se pencher sur la question.

L'Allemande Sylvia Schenk, déléguée aux sports de l'ONG anti-corruption, avait elle aussi récemment appelé à la démission de Pat McQuaids, le président de l'UCI. Au cœur du problème, la lutte anti-dopage. Pour Regenwetter, ce sont les pressions exercées par l'agence américaine anti-dopage qui ont permis de faire tomber Lance Armstrong. Sans ça, le septuple vainqueur controversé du Tour de France «aurait été canonisé par l'UCI», ironise encore Jean Regenwetter.

(L'essentiel Online)

Ton opinion