Marc Angel: «L'UE a fait un super travail, oublié par l'horrible scandale»

Publié

Marc Angel«L'UE a fait un super travail, oublié par l'horrible scandale»

LUXEMBOURG – Marc Angel, vice-président du Parlement européen depuis la semaine dernière, revient sur son nouveau rôle.

par
Joseph Gaulier
Marc Angel a été élu mercredi dernier à la vice-présidence du Parlement européen.

Marc Angel a été élu mercredi dernier à la vice-présidence du Parlement européen.

AFP

Quelle a été votre première impression après votre élection?

J’étais fier, je dois l’avouer. C’est bien pour le Luxembourg, nous ne sommes que six députés sur 705. J’étais content d’obtenir la majorité absolue.

Cela montre-t-il l’importance du Luxembourg dans les institutions européennes?

Nous sommes un petit pays, mais nous ne devons pas avoir de complexes si nous travaillons bien. Nous sommes pris au sérieux grâce à notre travail. Nous ne sommes pas meilleurs que les autres, mais aussi bons. Nous, les Luxembourgeois, savons construire des ponts, cela aide dans ces temps difficiles.

Comment restaurer l’image du Parlement, après le scandale de corruption?

Il faut travailler sur cet agenda de la transparence et de la lutte contre la corruption. La présidente a sorti un plan de 14 points, chacun doit travailler dessus et être un champion de la transparence. L’UE a fait un super travail l’an dernier, mais il a été oublié à cause de cet horrible scandale.

Quels sont les principaux thèmes à développer d’ici la fin du mandat?

Cela dépendra du portefeuille que j’obtiendrai. Mais je suis un fervent défenseur de l’union, de l’égalité: égalité des genres, lutte contre la pauvreté, aides aux plus vulnérables. Je veux aussi défendre le développement durable, qui a des dimensions environnementales, sociales et économiques.

Le groupe socialiste a-t-il été secoué par le scandale?

Le scandale s’est passé dans nos rangs, nous avons été trahis par quelques membres. Mais nous sommes là pour travailler encore plus dur, car nous sommes des gens droits. Je veux faire avancer l’Europe et veiller à ce que l’extrême droite ne profite pas de la situation. Car elle n’est jamais aux côtés des citoyens. Nous voulions une agence pour la protection des consommateurs, ou garantir les droits des travailleurs des plateformes, ils ont voté contre.

En 2024, vous serez de nouveau candidat?

J’ai envie de continuer à faire avancer l’Europe, de m’engager pour une Europe plus juste. Je serai candidat, j’espère que mon parti continuera à me soutenir, et j'ai bon espoir.

Ton opinion

24 commentaires