En Allemagne – L'Ukraine envahie par la Russie? Une «ineptie»
Publié

En AllemagneL'Ukraine envahie par la Russie? Une «ineptie»

Le vice-amiral allemand Kay-Achim Schönbach a démissionné de ses fonctions, samedi soir. Il avait qualifié d’ineptie l’idée que la Russie veuille envahir l’Ukraine.

Des marins allemands à bord du navire le Berlin.

Des marins allemands à bord du navire le Berlin.

AFP

Le chef de la Marine allemande a été contraint, samedi soir, à la démission après avoir soutenu la Russie dans son bras de fer avec l’Occident sur l’Ukraine, au moment même où Berlin est critiqué par Kiev pour refuser de lui livrer des armes. Le vice-amiral Kay-Achim Schönbach va quitter ses fonctions «avec effet immédiat», a déclaré un porte-parole du ministère de la Défense à l’AFP.

Le haut gradé a déclenché une tempête diplomatique en qualifiant d’«ineptie» l’idée que la Russie puisse envahir l’Ukraine, alors que son propre pays - l’Allemagne - et ses alliés occidentaux mettent en garde contre ce danger depuis des semaines. Il s’est exprimé lors d’une réunion d’un groupe de réflexion qui s’est tenue vendredi à New Delhi et dont le contenu a circulé sur les réseaux sociaux.

«Il est facile de lui accorder le respect qu’il veut, et qu’il mérite aussi probablement», a ajouté le vice-amiral à propos du chef de l’État russe Vladimir Poutine. Il a par ailleurs estimé que la péninsule de Crimée, annexée par la Russie en 2014, était «partie, et ne reviendrait pas» dans le giron de l’Ukraine, provoquant l’ire de Kiev. Une déclaration en opposition frontale là aussi avec la position de son pays consistant à réclamer le retour de la Crimée à l’Ukraine.

Ce haut gradé a commencé à faire son mea culpa dans l’après-midi, qualifiant ses déclarations «d’irréfléchies». «Il n’y a pas à ergoter: c’était clairement une faute», a-t-il écrit dans un tweet. Mais elles ont provoqué une minicrise diplomatique avec l’Ukraine, qui a convoqué dans l’après-midi l’ambassadeur allemand Anka Feldhusen après ces propos jugés «absolument inacceptables».

Dans un communiqué diffusé dans la soirée, le militaire de 56 ans à la carrière jusqu’ici irréprochable, selon les médias allemands, explique avoir remis sa démission à la ministre de la Défense Christine Lambrecht afin «d’éviter des dommages supplémentaires à la Marine allemande et surtout à la République fédérale allemande».

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion