Accident à Dudelange – «La 2e boîte noire n'a pas encore été retrouvée»
Publié

Accident à Dudelange«La 2e boîte noire n'a pas encore été retrouvée»

LUXEMBOURG - 48 heures après la collision de deux trains à Dudelange, la direction des CFL a tenu à faire le point sur la situation.

Deux jours après la collision entre deux trains à proximité de Dudelange, le Société des Chemins de fer luxembourgeois (CFL) a organisé, ce jeudi matin, une conférence de presse à la gare de Luxembourg-Ville. Premier élément confirmé par Marc Wengler, directeur général des CFL: «Que ce soit dans la cabine de signalisation ou le long de la voie ferrée, tous les signaux ont fonctionné correctement».

Peut-on dès lors parler d’une erreur humaine? «Le fait de ne pas respecter un signal peut amener à cette conclusion», a affirmé Marc Wengler au micro des journalistes. «Des systèmes de sécurité auraient pu arrêter le train de voyageurs. Ce train était équipé du nouveau système ECTS très performant, mais celui-ci n’était pas actif car ce train prenait la direction de la France où le système n’est pas encore homologué».

Deux voies différentes

«L’enquête est toujours en cours et on ne sait pas encore dire ce jeudi, si l’actuel système de freinage Memor II+ a fonctionné correctement», a reconnu Marc Wengler. «La 2e boîte noire qui était à l’avant du train de voyageurs n’a pas encore été récupérée. Cette boîte noire nous donnera des indications sur la vitesse du train et les dernières manipulations du chauffeur».

Bien avant l’accident, les deux trains circulaient sur deux voies différentes. Au moment de l’impact, le train de marchandises venait d’amorcer un changement de direction vers Bettembourg et par conséquent se trouvait sur la même voie que le train de voyageurs. Ce dernier a été percuté 350 m au-delà du signal d’arrêt où il aurait dû être immobilisé.

A quand la reprise du trafic?

Au niveau des victimes de cet accident ferroviaire, les CFL ne peuvent actuellement confirmer qu’un seul décès. Celui de Manuel Morales, le conducteur du train de voyageurs, entré au sein de la société en 2001 «à la carrière irréprochable jusqu’ici». «L’accompagnatrice de train est légèrement blessée et l’autre conducteur, un agent français de la SNCF devrait sortir de l’hôpital ce jeudi après-midi», a confirmé Marc Wengler. «Pour l’instant, on ne sait pas s’il y a encore d’autres victimes».

Quant au trafic ferroviaire sur cette ligne, il ne devrait pas reprendre avant dimanche soir. «Les dégâts sont importants et on ne peut pas encore dire que les trains rouleront dès lundi. On le précisera rapidement dès que possible», a souligné Marc Wengler. «Les travaux d’enlèvement du matériel sont en cours et les pièces de remplacement sont déjà sur place pour tenter de gagner du temps».

Marc Wengler, directeur général des CFL, explique le système ECTS, qui n'était pas actif dans le train de voyageurs:

Marc Wengler, donne des détails sur le nettoyage des voies et la reprise de la circulation:

Relisez notre live:

11h01

La conférence de presse vient de s'achever. Il est encore trop tôt pour dresser un bilan définitif selon les responsables des CFL. Merci d'avoir suivi ce liveticker. Un récapitulatif à venir sur L'essentiel...

10h58

Les recherches dans les carcasses des trains se poursuivent pour trouver d'autres victimes éventuelles.

10h53

La conférence de presse n'apporte pas plus de précisions sur les raisons de la collision. L'enquête est en cours, seule certitude jusqu'ici: le train de passagers a franchi un signal d'arrêt.

10h50

Le Président du Conseil d'administration des CFL Jeannot Waringo a de son côté tenu à remercier les secours dont l'engagement a été exemplaire. Les travaux de déblaiement se poursuivent et devraient se terminer dans le courant de la journée de vendredi.

10h45

Retour à la conférence de presse sur la collision des trains: le directeur général des CFL Marc Wengler a indiqué que la boîte noire située à l'arrière de la locomotive du train de passagers a pu être récupérée et est en cours d'analyse.

10h35

L'alerte à la bombe à Schiffflange est levée, la commune a indiqué qu'il s'agissait d'une fausse alerte.

10h30

Selon des informations de la CFL publiées sur le site internet la réouverture de la ligne entre Luxembourg et Thionville est repoussée au lundi 20 février.

10h15

La conférence de presse semble être retardée du fait d'une alerte à la bombe à Schifflange. La circulation des trains de la ligne 60 est à l'arrêt entre Bettembourg et Esch-sur-Alzette.

9h45

Les systèmes de sécurité et de freinage et leur compatibilité entre les lignes luxembourgeoises et françaises seront au centre des préoccupations de la conférence de presse. Le train de voyageurs ayant franchi un signal d'arrêt aurait-il pu être stoppé par un système de freinage automatique? Pourquoi le système ne s'est-il pas enclenché?

9h30

De nombreuses questions restent sans réponse après le grave accident ferroviaire survenu à Dudelange mardi matin. La collision d'un train de voyageurs et d'un train de marchandises a fait un mort et deux blessés. Jusqu'à présent, peu d'éléments ont circulé sur les circonstances du drame, les CFL ayant simplement indiqué que le train de voyageurs avait «franchi un signal d'arrêt».

Les CFL organisent une conférence de presse ce jeudi à 10h à la gare de Luxembourg-Ville. Un rendez-vous à suivre en direct-vidéo sur L'essentiel.

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Ton opinion