Selon l'Union des consommateurs: La baisse la TVA, «une goutte d'eau dans l'océan»

Publié

Selon l'Union des consommateursLa baisse la TVA, «une goutte d'eau dans l'océan»

LUXEMBOURG – L'Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC) estime que la baisse de la TVA n'est pas le bon outil pour améliorer le pouvoir d'achat des ménages.

par
Marion Chevrier
La mesure est trop coûteuse pour le résultat selon l'ULC.

La mesure est trop coûteuse pour le résultat selon l'ULC.

AFP

Les taux de TVA vont baisser à partir du 1er janvier, mais «l'Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC) doute que cette réduction temporaire ait un effet notable sur le pouvoir d'achat des consommateurs», a-t-elle indiqué mardi, dans un communiqué. Notamment parce que les taux ne concernent pas les produits de consommation courante sur lesquels le taux super réduit de 3% s'applique déjà.

Ce sont en effet le taux normal (17 %), le taux intermédiaire (14 %) et le taux réduit qui seront abaissés respectivement à 16, 13 et 8%. Et ceci n'aura un impact «que si les entreprises la répercutent et n'augmentent pas leurs marges», indique l'ULC, qui se demande «qui va contrôler la mise en œuvre coûteuse et, le cas échéant, sanctionner des éventuels abus».

Près de 500 euros par habitant

Le coût de cette mesure est estimée à 317 millions d'euros, soit près de 500 euros par habitant. «Un instrument assez coûteux dont l'impact sur le pouvoir d'achat sera à peine perceptible pour la grande majorité des consommateurs», regrette l'ULC, qui dénonce «une goutte d'eau dans l'océan».

Selon elle, «pour atteindre une réelle augmentation du pouvoir d'achat», il faudrait une réforme fiscale ou une adaptation des barèmes fiscaux à l'inflation». Cela aurait «un effet positif indéniable sur le pouvoir d'achat de nombreux citoyens», explique Nico Hoffmann, président de l'ULC.

Ton opinion

18 commentaires