Liège/Atlanta – La balle traverse les murs, le chercheur meurt
Publié

Liège/AtlantaLa balle traverse les murs, le chercheur meurt

Un chercheur de l'Université de Liège est mort tué par une balle perdue dans l'appartement de sa petite amie aux États-Unis. Ses collègues sont sous le choc.

Le Dr Matthew Wilson, 31 ans, est décédé à Atlanta.

Le Dr Matthew Wilson, 31 ans, est décédé à Atlanta.

Il s'appelait Matthew Wilson et son destin a viré au tragique en une fraction de seconde. Alors qu'il se trouvait dans son lit, dans l'appartement de sa petite amie à Atlanta, ce chercheur britannique de 31 ans spécialisé en astrophysique a été victime d'une balle perdue. Les coups de feu sont venus de la résidence d'à côté, dans ce qui s'apparente à «un acte de violence aveugle marqué du sceau de l'imprudence», d'après la police.

La balle a parcouru 91 mètres avant de traverser le mur et de toucher le malheureux à la tête. Gravement blessé puis en état de mort cérébral, le scientifique a finalement été déclaré mort à l'hôpital. «C'est un acte insensé. Sa copine est traumatisée», a déploré sa sœur dans une interview accordée à la BBC. Pour l'heure, personne n'a été arrêté, mais l'enquête pour homicide se poursuit. «Quelqu'un sait ce qui s'est passé, quelqu'un sait qui est responsable», a pointé Kate Wilson.

L'affaire connait forcément un retentissement en Angleterre, pays dont était originaire Matthew, mais également en Belgique, à l'Université de Liège, où il travaillait également en tant que post-doctorant: «Nous nous souviendrons de lui pour son flegme britannique, son sens de l'humour, son tempérament doux et sa passion pour le football. Il manquera cruellement à tous ses amis et collègues», a indiqué le professeur Olivier Absil, astronome et chercheur à la faculté de sciences.

(th/L'essentiel)

Ton opinion