Aide humanitaire – La Banque mondiale annonce une aide supplémentaire pour l’Afghanistan
Publié

Aide humanitaireLa Banque mondiale annonce une aide supplémentaire pour l’Afghanistan

La Banque mondiale assure que l’aide humanitaire de plus d’un milliard de dollars «restera hors du contrôle» des talibans.

La population afghane est en effet confrontée à des pénuries alimentaires et à une pauvreté croissante depuis la prise de pouvoir par les talibans mi-août. (Image d’illustration)

La population afghane est en effet confrontée à des pénuries alimentaires et à une pauvreté croissante depuis la prise de pouvoir par les talibans mi-août. (Image d’illustration)

AFP

La Banque mondiale a approuvé mardi une aide humanitaire de plus d’un milliard de dollars pour soutenir le peuple afghan, via la réaffectation de financements émanant du Fonds spécial pour la reconstruction de l’Afghanistan (ARTF).

Cette aide financière se fera «sous la forme de subventions» accordées à des agences des Nations Unies et à des ONG internationales, a précisé l’institution de Washington dans un communiqué. Et elle «restera hors du contrôle de l’administration intérimaire des talibans», a-t-elle assuré.

Elle fait suite à celle annoncée le 10 décembre d’un montant de 280 millions de dollars. La Banque mondiale avait alors indiqué qu’il s’agissait d’une première étape. L’institution de Washington avait dû suspendre fin août ses aides à Kaboul après le retour au pouvoir des talibans.

Améliorer la vie de millions d’Afghans

L’ARTF est un fonds d’affectation spéciale multi-donateurs qui coordonne l’aide internationale pour améliorer la vie de millions d’Afghans. La Banque mondiale administre l’ARTF au nom des partenaires donateurs. Jusqu’à la prise de pouvoir des talibans, l’ARTF était la plus grande source de financement pour le développement de l’Afghanistan, finançant jusqu’à 30% du budget du gouvernement.

Faute de pouvoir verser de l’argent directement au régime des talibans qui n’est pas reconnu par la communauté internationale et face à la crise humanitaire et économique dans le pays, la Banque mondiale a décidé de réaffecter ces fonds vers des organismes comme l’Unicef.

La population afghane est en effet confrontée à des pénuries alimentaires et à une pauvreté croissante depuis la prise de pouvoir par les talibans mi-août. L’objectif de la nouvelle aide est de «protéger les Afghans vulnérables», et de contribuer «à préserver les services économiques et sociaux essentiels», a commenté la Banque mondiale.

Aide pour les filles et les femmes

Dans un premier temps, les donateurs de l’ARTF vont consacrer quelque 600 millions de dollars à quatre projets destinés à «répondre aux besoins urgents dans les secteurs de l’éducation, de la santé et de l’agriculture», en mettant l’accent sur l’aide dédiée aux filles et aux femmes. La finalisation de la conception et du financement des projets devrait intervenir «dans les prochaines semaines».

«Ces 600 millions de dollars seront complétés par des allocations supplémentaires de l’ARTF en 2022 si les conditions le permettent», a également indiqué la Banque mondiale. Elle relève qu’il s’agit d’avoir une approche «flexible» compte tenu de la situation mouvante sur le terrain. En décembre, les 280 millions avaient été alloués à l’Unicef et au Programme alimentaire mondial (PAM).

La Banque mondiale avait alors argué que ces deux organismes des Nations Unies, bien implantés en Afghanistan, disposaient de capacités logistiques sur le terrain permettant d’utiliser à bon escient ces fonds. L’enjeu reste de fournir une aide qui ne soit pas détournée par les talibans.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire