Publié

CovidLa Belgique se rouvre à la nuit, et maintient le passe

Bars de nuit et discothèque pourront rouvrir dans une semaine en Belgique, qui espère lever les dernières restrictions, dès le mois prochain.

Le Premier ministre belge Alexander De Croo a annoncé le levée prochaine de nombreuses restrictions.

Le Premier ministre belge Alexander De Croo a annoncé le levée prochaine de nombreuses restrictions.

AFP/Nicolas Maeterlinck

La Belgique a décidé de rouvrir dans une semaine ses discothèques et ses bars de nuit, avec l'espoir de lever en mars les dernières restrictions, notamment la présentation du passe sanitaire, a annoncé vendredi, le Premier ministre, Alexander De Croo. À partir de vendredi prochain, le télétravail n'est plus obligatoire mais reste recommandé, les bars et restaurants ne devront plus fermer à minuit, les enfants de moins de 12 ans ne seront plus contraints de porter le masque à l'école, a précisé le chef du gouvernement belge.

Mais le «Covid Safe Ticket» (CST, équivalent belge de notre CovidCheck) restera exigé pour l'accès aux restaurants, aux bars, aux spectacles et aux événements, et le port du masque restera obligatoire pour le personnel, a averti le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke. «On verra en mars» si ces mesures peuvent être alors abandonnées, a-t-il précisé. Le Premier ministre belge a par ailleurs conseillé aux participants des convois contre les restrictions sanitaires qui envisagent de converger lundi, vers Bruxelles, de rester dans leurs pays.

«Plaignez-vous chez vous»

«Je dis à ceux qui viennent de l'étranger: regardez les règles en Belgique. Nous n'avons jamais eu de règles trop dures et nous n'en avons plus tellement. Alors plaignez-vous chez vous», a-t-il lancé. «Nous n'avons pas éradiqué le virus et nous devons pouvoir faire face à des éléments nouveaux», a expliqué Alexander De Croo pour justifier les dernières mesures encore en vigueur.

«Nous n'en sommes pas encore à pouvoir décider la liberté totale. Des mesures demeurent et il faudra les respecter», a confirmé le ministre-président de la Région flamande, Jan Jambon. «Le virus est toujours là, la pandémie n'est pas finie», a insisté le ministre-président de la Région wallonne Elio Di Rupo, en soulignant «le nombre encore élevé d'hospitalisations». Le Covid a causé près de 30 000 décès en Belgique, depuis le début de la pandémie, il y a deux ans.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion