Au Luxembourg: La Brasserie nationale fait des économies d'eau

Publié

Au LuxembourgLa Brasserie nationale fait des économies d'eau

BASCHARAGE – La Brasserie nationale fait des économies dans la consommation d’eau. Elle a présenté mardi sa station d’épuration.

La station d’épuration installée par la Brasserie nationale peut traiter 360000 litres d’eau par jour.

La station d’épuration installée par la Brasserie nationale peut traiter 360000 litres d’eau par jour.

De l’eau vieille de 30 000 ans mise en bouteilles, plutôt que versée au caniveau. La Brasserie nationale, productrice de la bière Bofferding ou encore des eaux Lodyss, a présenté mardi sa station d’épuration installée sur son site, à Bascharage. Développé par la société belge Pantarein, l’équipement utilise un procédé novateur pour le traitement des eaux usées, par décantation, filtration et osmose inverse.

«Sur 2,5 litres d’eau tirés de notre puits, on fait 1 litre de bière et le reste sert pour faire de la vapeur et pour le nettoyage. Ce qui est rejeté est recyclé trois fois, filtré, puis réutilisé. Ce qui ressort est équivalent à une qualité d’eau de pluie», explique Mathias Lentz, directeur de la Brasserie nationale. Au final, 70% des eaux usagées et traitées peuvent être réutilisées pour le nettoyage, la production de vapeur et le refroidissement. «Depuis, on pompe 50% moins d’eau qu’avant et notre charge polluante est diminuée de 90%», calcule Mathias Lentz.

1 200 panneaux photovoltaïques

L’installation aura nécessité 2,2 millions d’euros d’investissement, dont 400 000 qui sont pris en charge par le programme gouvernemental Neistart Lëtzebuerg, dans le cadre des initiatives innovantes visant à réaliser des économies d’énergie.

Nouveau hall de soutirage, chaudière, caves de fermentation et de stockage... La Brasserie nationale aura engagé près de 20 millions d’euros en une vingtaine d’années pour des équipements à visée écologique. Prochaine étape, l’installation d’ici la fin de cette année de 1 200 panneaux photovoltaïques, qui viendront notamment alimenter cette station d’épuration.

(Mathieu Vacon)

Ton opinion

6 commentaires