Plus de 40C: La canicule s'amplifie dans le sud de l'Europe
Publié

Plus de 40°C La canicule s'amplifie dans le sud de l'Europe

Record absolu de chaleur à Biarritz, pointes à 42°C en Aquitaine, incendies en Espagne, forte chaleur en Allemagne… L'Europe est frappée par une canicule précoce.

Chaud devant! La vague de chaleur intense et d'une précocité inédite qui touche le sud de l'Europe, y compris le Luxembourg, atteint un pic samedi en France avec des «pointes voisines de 42°C/43°C» dans le Sud-Ouest et des records absolus de température, comme à Biarritz, avant l'arrivée dimanche d'orages et de pluie par l'Ouest. Onze départements sont toujours en vigilance rouge, des Pyrénées-Atlantiques -où Météo-France a relevé 42,9°C à Biarritz, soit 2,3°C de plus que le précédent record datant de 2003- à la Vendée. La couleur orange concerne 59 départements.

À la mi-journée à Toulouse, Aurélie Fournier ne pouvait que constater le vide en regardant la terrasse de son restaurant mexicain. «Les gens se mettent à l’intérieur et boivent plus d’eau et moins d’alcool», note-t-elle.

Conséquence directe du changement climatique

«Il fait en général entre 37 et 41°C sur Aquitaine, Poitou-Charentes, Centre-Val-de-Loire, ouest Bourgogne et Ile-de-France. Sur le Grand-Est, la région lyonnaise, l'Auvergne, la vallée du Rhône et une bonne partie de l'Occitanie, les températures maximales atteignent 35 à 39°C», ajoute le service météorologique.

La multiplication des vagues de chaleur en Europe est une conséquence directe du réchauffement climatique. Les émissions de gaz à effet de serre accroissent la puissance, la durée et le rythme de répétition des vagues de chaleur, selon les scientifiques. De nombreux évènements festifs, sportifs et culturels ont par ailleurs été annulés.

Orages ponctuels

À partir de samedi soir, des orages ponctuels pourraient toutefois survenir sur la façade atlantique, prémices d'une dégradation attendue pour dimanche soir et qui permettra à la canicule de «régresser progressivement pour ne plus concerner que le flanc est du pays», selon Météo-France.

Ailleurs en Europe, la chaleur frappe aussi. En Espagne, les pompiers continuaient de lutter contre plusieurs incendies à travers le pays. L'incendie le plus dévastateur a obligé les autorités à évacuer 14 villages, regroupant plusieurs centaines d'habitants, dans la Sierra de la Culebra, un massif montagneux de la région de Castille-et-Léon, près de la frontière avec le Portugal. Au total, près de 20 000 hectares ont brûlé dans cet incendie géant.

«Agir maintenant»

La vague de chaleur n'épargnait pas non plus l'Allemagne où des températures jusqu’à 40°C pourraient être ressenties samedi, tandis que quelques incendies se sont déjà déclarés. Dans le Brandebourg, la région autour de Berlin, le feu a démarré vendredi et s'est étendu en soirée sur environ 60 hectares. Un autre incendie dans la vallée de Trecktal, au sud-ouest de Berlin, est sous contrôle, mais menace de reprendre en raison de la sécheresse et des températures élevées du sol. Quelque 6,5 hectares de forêt ont brûlé.

L'Organisation des Nations unies (ONU) a appelé vendredi à «agir maintenant» contre la sécheresse et la désertification afin d'éviter des «désastres humains». «Il est temps d'agir: chaque action compte», a déclaré le secrétaire exécutif de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD), Ibrahim Thiaw, lors d'une conférence à Madrid à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre la sécheresse.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires