Services gratuits – La capitale pense aux petites vessies cet été…

Publié

Services gratuitsLa capitale pense aux petites vessies cet été…

LUXEMBOURG - À compter du 1er août, plusieurs toilettes publiques présentes à Luxembourg-Ville seront gratuites. Un geste qui vise à «gérer la propreté», selon Lydie Polfer, bourgmestre de la capitale.

Outre les toilettes gratuites, les responsables de la capitale ont pensé à ceux qui auraient les pieds endoloris cet été, en mettant à disposition une centaine de chaises gratuites.

Outre les toilettes gratuites, les responsables de la capitale ont pensé à ceux qui auraient les pieds endoloris cet été, en mettant à disposition une centaine de chaises gratuites.

L'essentiel

Les autorités de Luxembourg-Ville semblent avoir de la suite dans les idées. Après avoir annoncé la mise en place d'une fontaine d'eau potable sur la place Clairefontaine, les responsables de la ville assurent le «service après-vente». Mercredi, Lydie Polfer, bourgmestre de la capitale (DP), a annoncé que plusieurs toilettes publiques seront gratuites à compter du 1er août. Touristes ou personnes présentes dans les rues de la capitale pourront donc se rendre aux sanitaires situés dans le bâtiment du Cercle, dans le sous-sol Aldringen, sur la place Guillaume II, sur la place de la Constitution, sur la place du Théâtre, sur la place des Martyrs. Il en sera de même à celles situées près du Bock et celles proches de l'aire de jeux «Pirateschëff». Une mesure destinée à «gérer la propreté dans la capitale», précise la bourgmestre.

Autre idée présentée ce mercredi, l'installation d'un «projet-pilote» qui consistera à… installer des chaises dans les espaces publics. À l'instar de ce qui se passe déjà dans certains grandes capitales, comme New York ou Paris, tout à chacun pourra s'asseoir sur la centaine de chaises qui seront réparties dans quatre endroits: la Kinnekswiss, l'aire de jeux «Pirateschëff», au parc de Merl et au parc Tony Neuman. Un projet destiné «à offrir aux citoyens et visiteurs une nouvelle possibilité d'utilisation et d'appropriation de l'espace public», selon le communiqué officiel… Pouvant être déplacées, ce nouveau mobilier urbain sera toutefois placé à la fois sous la surveillance d'agents municipaux et des utilisateurs «afin de les garder en bon état».

(L'essentiel)

Ton opinion