La Chine, pas vraiment le pays de l'amour

Publié

La Chine, pas vraiment le pays de l'amour

C'était le nom donné au premier parc à thème sexuel en Chine, qui devait ouvrir en octobre dans le sud-ouest. Mais il ne verra pas le jour...

Ce sont sa «vulgarité» et «son influence néfaste» qui auraient miné "Le pays de l'amour". Le parc a provoqué un tollé avec ses sculptures géantes d'organes génitaux et son atelier de "technique", qui devait ouvrir à Chongqing. Les autorités locales ont décidé, après enquête, de tout annuler, a rapporté le Global Times.

Le journal publie une photo d'ouvriers démontant une statue géante de la moitié inférieure d'un corps de femme qui avait choqué des internautes notamment: jambes écartées, vêtue d'un string et tournant sur elle-même.

"sensationalisme"

"L'enquête à révélé que le contenu du parc était vulgaire et qu'il n'était ni sain ni éducatif", a déclaré un responsable local cité par le journal. "Il (aurait eu) une influence néfaste sur la société et a dû être démantelé immédiatement".

He Shizhong, un responsable de la promotion de la municipalité, a expliqué pour sa part que la compagnie en charge du parc à thème "avait fait fi de sa responsabilité sociale et n'était motivée que par les profits du sensationalisme". L'amour vaut mieux que cela, semblent penser les autorités chinoises.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion