La Chine veut décrocher la Lune

Publié

La Chine veut décrocher la Lune

Le premier engin chinois destiné à être placé en orbite autour de la Lune a été lancé mercredi. Le tout en organisant une série de manifestations patriotiques.

L'engin, baptisé "Chang'e One", a décollé de la province du Sichuan à 10h05 GMT. Sauf défaillance technique, il atteindra son orbite lunaire le 5 novembre et passera plus d'un an à surveiller la surface de la Lune en vue du déploiement sur place d'un engin automatisé en 2012 et de l'atterrissage d'équipage, dans les décennies à venir.

La télévision chinoise a retransmis l'événement quasiment en direct et de hauts responsables étaient présents. Selon l'agence de presse officielle Chine nouvelle, un centre de contrôle de Pékin a qualifié le lancement de "succès total".
La presse officielle chinoise a largement couvert le lancement de "Chang'e One", qui porte le nom d'une déesse chinoise censée avoir volé vers la Lune.

"Sans aucun doute, le lancement de Chang'e One va une nouvelle fois montrer au monde que le peuple chinois a la volonté, la confiance et la capacité nécessaires pour gravir sans cesse l'échelle de la science et de la technologie", écrit un commentateur sur le site internet Sina (news.sina.com.cn).

Des milliers d'amateurs de science spatiale, de touristes et de journalistes sont venus de tout le pays pour envahir les hauteurs et les plate-formes d'observation autour de Xichang afin d'assister au lancement. Des milliers de villageois habitant dans un rayon de 2,5km autour du site avaient été évacués, par précaution, avant la mise à feu

Ton opinion