Tabagisme au Luxembourg – La cigarette a moins de succès chez les ados

Publié

Tabagisme au LuxembourgLa cigarette a moins de succès chez les ados

LUXEMBOURG - En 2014, le nombre de fumeurs est resté stable au Luxembourg, selon une enquête publiée par la Fondation cancer. Les 15-17 ans sont par contre moins nombreux à fumer.

Les 15-17 ans étaient moins nombreux à fumer l'année dernière.

Les 15-17 ans étaient moins nombreux à fumer l'année dernière.

AFP

En 2014, comme en 2013, 21% des résidents du Luxembourg fumaient selon une enquête publiée ce mercredi par la Fondation cancer (voir encadré). Sur ce pourcentage, 15% étaient des fumeurs quotidiens (contre 16% en 2013). Cela veut dire que sur les 457 000 résidents de plus de 15 ans, 96 000 sont fumeurs et 361 000 habitants non-fumeurs.

Le tabac a moins la cote chez les ados

Ce sont surtout les 25-35 ans qui fument, avec 29% de fumeurs. Mais ce taux a tout de même reculé de 8% en dix ans (passant de 37% à 29%). Ils sont suivis par les 18-24 ans (24%). Il était encore de 20% en 2013. Cette hausse est «une source d’inquiétude majeure» pour la Fondation cancer.

En revanche, les 15-17 ans étaient moins nombreux à fumer l'année dernière. Le taux de fumeurs est ainsi passé de 22% en 2013 à 17% en 2014. Le tabagisme recule également chez les 45-54 ans (de 24 à 22%) et chez les 55-64 ans (22 à 19%).

Des chômeurs et des ouvriers

Ce sont les chômeurs qui fument le plus (31%), suivis par les ouvriers (27%) et les indépendants et cadres moyens (24%).

La chicha a plus de succès que l'e-cigarette

Selon la Fondation cancer, 2% de la population fument la cigarette électronique, soit 9 140 vapoteurs au Luxembourg. En comparaison, 4% de la population fument la chicha, dont 20% de 15-24 ans (soit 18 280 personnes en tout).

Davantage de fumeurs que de fumeuses

En 2014, les fumeurs étaient à 24% des hommes et à 18% des femmes.

(FR/L'essentiel)

Méthode de l’enquête:

Cette enquête annuelle sur les habitudes tabagiques au Luxembourg a été menée par TNS-ILReS et commanditée par la Fondation Cancer auprès de 3 559 habitants, âgés de plus de 15 ans.

La Fondation cancer toujours remontée

En octobre 2014, le gouvernement avait annoncé la baisse des accises sur le prix du tabac pour compenser la hausse de la TVA. Un choix qui avait «choqué» la Fondation cancer. «Nous plaidons pour une augmentation conséquente des taxes sur les produits du tabac, car cette mesure s'est avérée une des plus efficaces pour obtenir une réduction du nombre de fumeurs», souligne Lucienne Thommes, de la Fondation cancer, dans un communiqué publié ce mercredi.

Ton opinion