Voeux du LSAP – La coalition danse le tango

Publié

Voeux du LSAPLa coalition danse le tango

BONNEVOIE - Pas besoin d’aimer son partenaire pour danser: c’était en gros le message du président du LSAP qui a appelé les socialistes à soutenir le ministre de la Santé, Mars di Bartolomeo.

Le LSAP s'est réuni jeudi soir à Bonnevoie. (editpress)

Le LSAP s'est réuni jeudi soir à Bonnevoie. (editpress)

Riche semaine politique au Luxembourg: les deux camps alliés au pouvoir, CSV et LSAP se sont envoyés quelques pics par vœux interposés. Lundi, Lucien Lux avait taclé François Biltgen, ministre CSVde la Fonction publique qui peinait à trouver un accord que la question de l’évaluation des fonctionnaires. Mercredi, lors des vœux du CSV, Michel Wolter l’avait invité à plus de de retenue.

Jeudi, c’était au tour du LSAP de présenter ses vœux, au casino de Bonnevoie, et Alex Bodry en a profité pour appeler les socialistes à soutenir davantage Mars di Bartolomeo, ministre de la Santé qui, selon le président du LSAP, n’a guère pu compter sur le soutien du CSV, pour mener à bien sa réforme de la santé. Il doit encore mettre en branle celle des pensions et le chef des socialistes espèrent pouvoir compter davantage sur l’appui de l’ensemble des partis de la coalition. «Tu ne dois pas être amoureux de ton partenaire pour danser le tango», a pour sa part affirmé Jean Asselborn.

La soirée de jeudi était aussi et surtout l’occasion pour les socialistes de se mettre en ordre de bataille pour les élections communales de cet automne: le LSAP a l’ambition de devenir le plus grand parti du pays. Le programme devrait être adopté en mai. La tête de liste pour Luxembourg-Ville a été dévoilée mercredi: c’est le président du groupe LSAP au Conseil communal de la Ville de Luxembourg, Marc Angel, qui tentera de conquérir le fauteuil de bourgmestre.

Ton opinion